GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreBiostratigraphy of the Montney Formation: from the Alberta and British Columbia subsurface, to the outcrop
AuteurWilson, N; Zonneveld, J P; Orchard, M
SourceAbstracts, GeoConvention 2012: Vision; 2012 p. 1-4
LiensOnline - En ligne
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120098
RéunionCanadian Society of Petroleum Geologists, GeoConvention 2012: Vision; Calgary; CA; mai 14-18, 2012
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
ProvinceColombie-Britannique
SNRC93O; 93P; 94A; 94B
Lat/Long OENS-124.0000 -120.0000 57.0000 55.0000
SujetsTrias inférieur; modèles de faciès; discordances; biostratigraphie; trangressions; puits; Formation de Montney ; sédimentologie; stratigraphie; paléontologie; Trias
Programmebassins sédimentaires du Yukon, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Au cours des dernières années, nous avons concentré nos efforts sur la mise en valeur des champs de gaz de formation peu perméable de Tupper et de Tupper West dans la Formation de Montney (Trias précoce), dans le nord-est de la Colombie-Britannique. Les travaux initiaux ont principalement porté sur l'évaluation régionale de la Formation de Montney, afin de placer cette zone pétrolière en contexte, la réinterprétation du modèle de dépôt de la Formation de Montney (fig. 1), ainsi que l'élaboration d'un modèle de stratigraphie séquentielle (Wilson, 2009, 2011), afin de définir un cadre rigoureux pour la mise en valeur de ces actifs.
Lors de la progression de la mise en valeur du champ de Tupper de nos actifs Groundbirch, nous avons constaté que la limite entre les formations de Montney et de Doig dans les «puits types» ne correspondait pas à celle observée dans la partie ouest du rentrant de Peace River, où nous avons identifié des unités stratigraphiques additionnelles et des faciès d'eau moins profonde qui ne sont pas présents dans les «diagraphies types». Dans l'est, la limite est nette, correspondant à une discordance d'érosion, alors que dans l'ouest il s'agit plus d'un contact progressif-concordant qui laisse croire à un dépôt plus continu entre les formations phosphatées de Montney et de Doig (fig. 2). Pour mettre cette hypothèse à l'épreuve, nous avons récolté 40 échantillons de carottes pour produire une biostratigraphie des conodontes le long d'un transect (fig. 3) s'étendant de la bordure AB/BC à la partie ouest du rentrant de Peace River, ce qui nous a permis d'intégrer la faible quantité de données publiées (Davies et al., 1997) de l'ouest de l'Alberta central au jeu de données plus consistant de la région du lac Williston et des affleurements le long du front de chevauchement (p. ex. Zonneveld et al., 2010, Orchard et Zonneveld, 2009). Le but de cette étude était de déterminer la relation entre les formations phosphatées de Montney et de Doig et de vérifier si la Formation de Montney était confinée au Trias précoce ou s'il existait un registre plus complet de la sédimentation dans les parties plus profondes, à l'ouest du rentrant de Peace River.
GEOSCAN ID291476