GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTriassic field studies on the upper Peace River/Williston Lake, northeastern British Columbia: 1875-2011
AuteurZonneveld, J P; Toser, E T; Orchard, M J
SourceProceedings of the 21st Canadian Paleontology Conference; par Haggart, J W (éd.); Smith, P L (éd.); Canadian Paleontology Conference Proceedings no. 9, 2011 p. 55
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120088
Réunion21st Canadian Paleontology Conference; Vancouver; CA; août 19-22, 2011
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
ProvinceColombie-Britannique
SNRC94A; 94b
Lat/Long OENS-124.0000 -120.0000 57.0000 56.0000
SujetsTrias moyen; Trias supérieur; fossiles; zones fossilifères; biostratigraphie; lithostratigraphie; Formation de Schooler Creek ; Bivalvie; Ammonoidée; stratigraphie; paléontologie
Programmebassins sédimentaires du Yukon, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
De nombreux paléontologues et stratigraphes ont porté une attention particulière aux strates du Trias des Rocheuses canadiennes, depuis leur découverte dans le cours supérieur de la rivière de la Paix en 1875 par une équipe de terrain de la Commission géologique du Canada menée par A.R.C. Selwyn. Bien que les roches triasiques affleurent extensivement dans les chaînons frontaux et les contreforts des Rocheuses dans l'ouest de l'Alberta et le nord-est de la Colombie-Britannique, l'accès a toujours constitué un problème en raison du caractère isolé et montagneux de la région. Les quelques secteurs où l'accès ne constitue pas un problème majeur correspondent aux endroits où des rivières importantes ou des routes recoupent les chaînons frontaux et les contreforts des Rocheuses. Parmi ceux-ci, la zone d'affleurement de la rivière de la Paix est caractérisée aussi par de remarquables affleurements ainsi que par un accès relativement facile. La zone d'affleurement du Trias le long de la rivière de la Paix a tout d'abord été la cible d'analyses paléontologiques détaillées en 1917. Les travaux de reconnaissance sur le terrain réalisés par Frank H. McLearn (1885-1964) en 1917, 1920, et 1922 ont mené la constitution des premières collections d'ammonoïdes et de bivalves de la rivière de la Paix, ce qui a permis la délimitation lithostratigraphique et biostratigraphique de la Formation de Schooler Creek du sommet du Trias moyen et du Trias supérieur. Des travaux additionnels sur le terrain n'ont pas été réalisés avant 1937 et 1938 lorsque McLearn est retourné à la rivière de la Paix. Ces travaux sur le terrain ont signalé l'élaboration initiale des zonations intégrées des bivalves et des ammonoïdes. La zonation biostratigraphique entreprise par McLearn a été poursuivie par les travaux de E.T. Tozer (1928-2010). L'intérêt de Tozer pour les ammonoïdes du Trias a été suscité par des discussions avec McLearn avant d'entreprendre plusieurs saisons de travaux sur le terrain dans le Grand Nord canadien. Tozer a été capable d'identifier des équivalences entre les successions d'ammonoïdes et de bivalves d l'Arctique canadien et celles de l'Ouest du Canada. Des travaux plus récents ont permis d'ajouter les conodontes au mélange, ce qui a fourni un schéma biostratigraphique multitaxonomique vraiment intégré et détaillé, ainsi que d'établir ces successions comme modèle auquel les autres successions à l'échelle planétaire doivent être comparées.
GEOSCAN ID291465