GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeological risk evaluation using the Support Vector Machine with examples from the late Triassic-early Jurassic structural play in western Sverdrup Basin, Canadian Arctic Archipelago
AuteurChen, Z; Liu, Y; Osadetz, K
SourceBulletin of Canadian Petroleum Geology vol. 60, no. 3, 2012 p. 142-157, https://doi.org/10.2113/gscpgbull.60.3.142
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120062
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.2113/gscpgbull.60.3.142
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC49F; 59C; 59E; 59F; 69C; 69D; 69E; 69F; 79A; 79B; 79C; 79D; 79E; 89A; 89B; 89C; 89D
Lat/Long OENS-120.0000 -85.0000 79.0000 76.0000
Sujetscapacité de production d'hydrocarbures; hydrocarbures; exploration pétrolière; présence de pétrole; ressources pétrolières; réserves estimées; estimation des ressources; Bassin de Sverdrup ; combustibles fossiles; Mésozoïque; Jurassique; Trias
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; plots; tables
ProgrammeBassin sédimentaire Sverdrup, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméUne décision d'exploration significative repose non seulement sur une estimation fiable des ressources potentielles, mais également sur une évaluation robuste du risque géologique des cibles d'exploration. Pour évaluer le risque géologique touchant l'existence de pétrole dans les zones pétrolières, nous proposons l'utilisation d'une machine à vecteurs de support. On peut se servir de la carte du risque géologique résultante pour mettre en relief les lieux géographiques des ressources pétrolières potentielles non découvertes et visualiser le risque d'exploration régionale. La méthode de traiter l'évaluation du risque en un classement en deux catégories avec incertitude intègre toutes les données et l'information géoscientifique disponibles de l'étude régionale et de l'analyse du système pétrolier, ce qui permet d'interroger et d'évaluer les résultats du forage d'exploration. De cette prémisse, on peut inférer la probabilité de l'existence de pétrole dans les cibles d'exploration inéprouvées d'une zone pétrolière. De concert avec les étendues estimées du restant des zones d'intérêt inéprouvées, on obtient alors une carte des ressources à risques permettant de classer les possibilités d'exploration et de prendre des décisions d'affaires dans le cadre d'une stratégie d'exploration. Il est également possible d'utiliser cette méthode afin d'évaluer les ressources non conventionnelles pour faire ressortir les cibles de production optimales et estimer le risque d'aboutir à un puits sec. Au moyen d'un exemple tiré de la zone structurale du Trias et du Jurassique précoce du groupe de Heiberg, dans le bassin de Sverdrup occidental, on a illustré la méthode proposée et le déroulement des opérations.
GEOSCAN ID291431