GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreDétection de l'or et de l'uranium par tomodensitométrie : exemples venant de 5 gisements d'or distincts et des miné-ralisations uranifères des systèmes à oxyde de fer-cuivre-or de la zone magmatique du Grand lac de l'Ours
AuteurMontreuil, J -F; Potter, E G; Dubé, B; Long, B; Corriveau, L
Source13e édition de la Journée des Sciences de la Terre et de l'Environnement (JSTE), résumés; 2012 p. 1
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120061
RéunionJournée des Sciences de la Terre et de l'Environnement (JSTE); Québec; CA; mars 30, 2012
Documentlivre
Lang.français
Mediapapier
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC85N; 86C; 86D; 86E; 86F; 86K; 86L
Lat/Long OENS-119.0000 -116.0000 67.0000 63.0000
Sujetsgîtes minéralogiques; minéralisation; minerais de fer; oxydes de fer; uranium; or; cuivre; magnetite; altération hydrothermale; altération; gisements minéraux hydrothermaux; Zone de Great Bear Magmatic ; géologie économique
ProgrammeGisements polymétalliques - Zone magmatique du Grand lac de l'Ours (T.N-O.), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméÉvaluer et comprendre la distribution spatiale de l'or dans les gisements aurifères est une tâche complexe. L'or visible est plutôt rare et même lorsque présent, sa fraction macroscopique représente généralement un faible pourcentage de l'or total contenu dans l'échantillon. La compréhension de la distribution spatiale de l'uranium dans les gisements à faibles teneurs implique les mêmes diffi-cultés.
Ces caractéristiques des gisements d'or et d'uranium à faibles teneurs compliquent la construction de modèles en trois dimensions pour représenter la distribution des zones aurifères/uranifères dans un échantillon ainsi que l'identification des structures ou minéraux contrôlant la distribution de l'or et de l'uranium. Comme la densité de l'or et de l'uranium est très élevée et surpasse celle de la plu-part des éléments couramment retrouvés dans des gisements aurifères/uranifères, la tomodensitomé-trie présente un intérêt certain pour la cartographie en trois dimensions des zones auri-fères/uranifères dans un échantillon.
Dans cette étude, cinq échantillons aurifères ont été sélectionnés et chacun représente un style diffé-rent de minéralisation (veine de quartz-carbonates aurifère, gisement de haut-grade métamorphique, porphyre à Cu-Au). Deux échantillons contiennent de l'or natif et, dans les trois autres, l'or est in-clus dans différents minéraux. Les minéraux aurifères impliqués sont la pyrite, la chalcopyrite et la löllingite (FeAs2). Les échantillons uranifères proviennent de minéralisations à faibles teneurs for-mées dans les systèmes à oxydes de fer-cuivre-or.
Le traitement des images acquises par tomodensitométrie démontre que cette méthode facilite gran-dement l'identification des zones aurifères et uranifères dans les échantillons testés et qu'elle met en évidence les structures qui contrôlent la distribution de l'or et de l'uranium. Les avantages de la tomodensitométrie résident également dans la rapidité d'acquisition des images et dans le faible rapport coût d'acquisition des données/qualité et quantité de données obtenues.
GEOSCAN ID291430