GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLe modèle de zonation alteration-bréchification-minéralisation pour les gîtes à cuivre-or oxydes de fer (IOCG) et l'application au Québec des cas d'études de la zone magmatique du Grand Lac de l'Ours
AuteurCorriveau, L; Montreuil, J -F; Mumin, H
SourceQuébec Exploration 2010, résumés des conférences et des photoprésentations; Québec Ministère de l'énergie et des ressources, Documents divers 2010-06, 2010 p. 45
Année2010
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110331
RéunionQuébec Exploration 2010; Québec; CA; Novembre 22-25, 2010
Documentpublication en série
Lang.français
Mediapapier
ProvinceQuébec
Sujetsgisements minéraux; gîtes minéralogiques; minéralisation; oxydes de fer; cuivre; or; altération; altération hydrothermale; gisements minéraux hydrothermaux; prospection minière; Zone de Great Bear Magmatic ; géologie économique
ProgrammeGisements polymétalliques - Zone magmatique du Grand lac de l'Ours (T.N-O.), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméEn raison de leur diversité extraordinaire et de leur complexité, les gîtes polymétalliques à cuivre-or oxydes de fer (IOCG) sont particulièrement difficiles à explorer et à expliquer scientifiquement. Que les terrains hôtes, tant au Québec qu'ailleurs, soient souvent sous explorés, sous cartographiés et même métamorphisés à haut grade comportent des défis additionnels. En revanche, ces environnements peuvent être associés à des contextes de porphyres cuprifères et épithermaux qui accentuent le potentiel minéral des régions ciblées. De plus, les signatures hydrothermales associées aux gîtes IOCG sont diagnostiques, intenses et d'étendue plurikilométrique ce qui en facilite l'identification. Un modèle de zonation altération-bréchification-minéralisation permet de démystifier la complexité des IOCG et en simplifie la cartographie en cadrant la nature et le séquençage paragénétique systémique des altérations, le développement de brèches et l'évolution des gîtes en diverses familles. Le modèle permet aussi de prioriser les régions d'étude. Les altérations sodiques (e.g., albitites) et calciques-ferrifères (magnétite-amphibole) sont précoces et étendues. Elles délimitent les zones d'intérêt à l'échelle régionale et peuvent conduire à la formation de gîtes à magnétite-apatite (±vanadium). Les systèmes qui évoluent jusqu'à l'altération potassique de haute température avec feldspath potassique/biotite et magnétite donnent lieu à la famille de gîtes IOCG à magnétite (cuivre, or, cobalt, bismuth, etc.). Les systèmes où se forme une altération potassique (séricite/feldspath potassique) avec hématite de basse température (± chlorite, carbonate) peuvent être hôtes de gisements polymétalliques (± U, ETR). Enfin, là où une altération calcique préalable ou des carbonates sont présents, des skarns se forment, communément à la transition magnétite à hématite. La formation d'albitites ne donne pas lieu à une bréchification hydrothermale systémique par contre l'altération potassique associée à des oxydes de fer le fait et y associe la précipitation de métaux. Tant les albitites que les felsites (altération potassique intense) et la silicification tardive donnent lieu à des roches fragiles sensibles à la bréchification tectonique où peuvent se mettre en place des minéralisations subséquentes. Bien que la séquence d'altération et de bréchification soit systémique, la répartition spatiale l'est moins et l'aspect des roches est extrêmement variable, les textures primaires étant soit préservées soit totalement détruites par recristallisation. Le modèle de zonation et ses applications potentielles seront illustrés à partir de cas d'études provenant des systèmes IOCG de la zone magmatique du Grand Lac de l'Ours (Canada) et ancrent les cas d'études de système IOCG de la Province de Grenville présentés en conférence.
GEOSCAN ID289707