GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTemporal evolution of an episodic tremor and slip event along the northern Cascadia margin
AuteurDragert, H; Wang, K
SourceJournal of Geophysical Research vol. 116, B12406, 2011 p. 1-12, https://doi.org/10.1029/2011JB008609 (Accès ouvert)
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110268
ÉditeurWiley-Blackwell
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1029/2011JB008609
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92B; 92C; 92F; 92G
Lat/Long OENS-126.0000 -121.5000 49.5000 46.0000
Sujetstectonique de plaques; milieux tectoniques; interprétations tectoniques; frontières de plaques; marges continentales; tectonique
Illustrationslocation maps; plots; tables
ProgrammeÉvaluations ciblées des dangers dans l'Ouest du Canada, Géoscience pour la sécurité publique
Diffusé2011 12 29
Résumé(non publié)
Des trémors et glissements épisodiques (TGÉ) ont été relevés depuis plus de 15 ans le long de la partie nord de la marge de Cascadia. La récente densification de la couverture GPS et la mise en fonction de jauges de contraintes de puits Gladwin, dans le cadre du Plate Boundary Observatory, ont permis délaborer des modèles de glissement améliorés et de réaliser un suivi plus précis de la migration de la surface de glissement lors dépisodes TGÉ prolongés. Dans cette étude, nous avons examiné la migration longitudinale de lépisode TGÉ de mai 2008 à laide des observations GPS et des jauges de contraintes. Les sites GPS à laplomb de lisobathe de 30 km de linterface de subduction montrent que le glissement sest amorcé à louest de la partie nord du Puget Sound et sest propagé dans deux directions. Les séries temporelles des contraintes de cisaillement relevées aux sites régionaux de jauges de contraintes confirment cette propagation bidirectionnelle de la zone de glissement. Dans un modèle simple de propagation longitudinal encadré par les observations GPS et les séries temporelles des contraintes, la vitesse de la propagation vers le nord-ouest varie, passant de 8 km/d à 2 km/d et finalement à 15 km/d, mais la vitesse de propagation vers le sud demeure constante à 6 km/d. Les trémors relevés lors de cet épisode TGÉ affichent une configuration de migration bidirectionnelle semblable ainsi que des changements semblables de la vitesse de migration vers le nord-ouest, mais le front de migration précède légèrement le front de propagation du glissement. Ces résultats fournissent de linformation importante pour mieux comprendre la mécanique des TGÉ.
GEOSCAN ID289568