GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMulti-scale geoscience information for decision-makers, Great Slave Region, NWT
AuteurWolfe, S A; Stevens, C W; Olthof, I; Short, N; Avey, C
Source39th Annual Yellowknife Geoscience Forum, abstracts of talks and posters; par Fischer, B J; Watson, D M; Northwest Territories Geoscience Office, Yellowknife Geoscience Forum Abstracts Volume vol. 2011, 2011 p. 88-89 (Accès ouvert)
LiensOnline - En ligne
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110261
Réunion2011 Yellowknife Geoscience Forum; Yellowknife; CA; Novembre 15-17, 2011
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
Sujetstélédétection; imagerie par satellite; techniques de cartographie; cartographie par ordinateur; types de terrain; sensitivité de terrain; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géologie de l'environnement; Nature et environnement
ProgrammeGéosciences de changements climatiques, Gestionaire de programme - sciences de changements climatiques
Résumé(non publié)
Les décideurs ont généralement besoin d'information géoscientifique sur l'environnement dans un large éventail d'échelles spatiales pour répondre à leurs besoins. Par exemple, de l'information à l'échelle régionale peut être requise à l'étape initiale de l'établissement de portée, de l'information à l'échelle intermédiaire à l'étape de la planification et de la conception et de l'information locale aux étapes de la construction et de la restauration. Ainsi, l'information cartographique de caractère géoscientifique à diverses échelles constitue souvent une partie intégrante des connaissances requises pour la prise de décisions. Dans plusieurs régions du Nord, dont celle du Grand lac des Esclaves, cette information n'est pas disponible, ce qui constitue une entrave aux processus de décision et de réglementation.Nous présentons ici des exemples d'information géoscientifique selon trois échelles pouvant être utilisée pour la prise de décisions. Les exemples sont tirés de la recherche en cours du projet concerté Great Slave - TRACS (Grand lac des Esclaves - Risques en matière de transports dans l'Arctique relatifs à la vulnérabilité au climat [RTAVC]). Les exemples illustrés reposent sur l'utilisation des méthodes de télédétection, auxquelles sont combinées des vérifications et mesures sur le terrain, dont les cartes sur les matériaux superficiels et la végétation dérivées des données LANDSAT et SPOT5, la subsidence dérivée de données InSAR (radar à synthèse d'ouverture interférométrique) ainsi que la topographie et l'analyse de terrain dérivées des données lidar.À l'échelle régionale, les données topographiques utilisées pour générer les modèles altimétriques numériques (MAN) peuvent être couplées à l'imagerie LANDSAT et SPOT5 pour produire des cartes de la géologie des matériaux superficiels et de la couverture de végétation ainsi que pour définir le pergélisol potentiel et les conditions géotechniques dans la région du Grand lac des Esclaves. Ceci est illustré par les cartes préliminaires sur les matériaux superficiels et la végétation de la région de Yellowknife, qui peuvent être utilisées pour la prise de décisions à l'étape de l'étude de l'établissement de portée. À une échelle intermédiaire, les données spatiales à résolution de 1-4 m sont utilisées pour dériver les MAN et calculer la subsidence de surface à une résolution du centimètre à partir des données InSAR. On présente des exemples de cartes de subsidence dérivées des données InSAR pour la région de Yellowknife et la route 3 des T.N.-O., qui sont applicables aux étapes de la planification du processus de prise de décisions. Ces données peuvent, à leur tour, être validées grâce à des levés d'altitude au sol ou de données lidar qui fournissent de l'information à l'échelle locale. On présente un exemple d'information topographique à l'échelle locale pour la route 3 dérivée de données lidar, qui est applicable aux activités de l'étape de la restauration.
GEOSCAN ID289543