GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAn overview of Natural Resources Canada's Targeted Geoscience Initiative 4: enhancing the effectiveness of deep exploration
AuteurVilleneuve, M E
SourceSummary of field work and other activities, 2011; par Easton, R M (éd.); Durnham, O M (éd.); Berger, B R (éd.); Beakhouse, G P (éd.); Bajc, A F (éd.); Parker, J R (éd.); Kelly, R I (éd.); Debicki, E J (éd.); Ontario Geological Survey, Open File Report 6270, 2011 p. 36.1-36.4
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110230
ÉditeurQueen's Printer for Ontario
Documentdossier public
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador; Nouvelle-Écosse; Nouveau-Brunswick; Québec; Ontario; Manitoba; Saskatchewan; Alberta; Colombie-Britannique; Nunavut; Territoires du Nord-Ouest; Yukon; Canada; Colombie-Britannique; Alberta; Saskatchewan; Manitoba; Ontario; Québec; Nouveau-Brunswick; Nouvelle-Écosse; Île-du-Prince-Édouard; Terre-Neuve-et-Labrador; Territoires du Nord-Ouest; Yukon; Nunavut
SNRC1; 2; 3; 10; 11; 12; 13; 14; 15; 16; 20; 21; 22; 23; 24; 25; 26; 27; 28; 29; 30; 31; 32; 33; 34; 35; 36; 37; 38; 39; 40; 41; 42; 43; 44; 45; 46; 47; 48; 49; 52; 53; 54; 55; 56; 57; 58; 59; 62; 63; 64; 65; 66; 67; 68; 69; 72; 73; 74; 75; 76; 77; 78; 79; 82; 83; 84; 85; 86; 87; 88; 89; 92; 93; 94; 95; 96; 97; 98; 99; 102; 103; 104; 105; 106; 107; 114O; 114P; 115; 116; 117; 120; 340; 560
Lat/Long OENS-136.0000 -52.0000 66.0000 42.0000
Lat/Long OENS-141.0000 -50.0000 90.0000 41.7500
Sujetsgouvernements; exploration; nickel; cuivre; platine; chrome; gisements porphyriques; porphyres; gîtes volcanogènes; uranium; carbonatites; terres rares; niobium; géologie économique
Illustrationslocation maps
ProgrammeAperçu du programme, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
LiensOnline - En ligne
Résumé(non publié)
Entre 1980 et 2008, les réserves en métaux du Canada n'ont pas cessé de diminuer, de sorte que les niveaux actuels représentent moins de la moitié de ceux déclarés à la fin de 1980. Un aspect important contribuant à ce déclin est la rareté croissante des découvertes en surface au Canada, forçant l'industrie de l'exploration à prospecter de plus en plus profondément pour trouver de nouvelles ressources. En effet, même dans les districts miniers bien établis, peu d'activités d'exploration substantielles ont été menées à plus de 300 m de la surface en raison des limites dans les connaissances géoscientifiques sur les gisements métallifères ainsi que sur les méthodes géochimiques et géophysiques. Dans ce contexte, RNCan a renouvelé en 2010 l'Initiative géoscientifique ciblée 4 (IGC-4) pour une période de cinq ans, avec un budget de 25 M$. Le programme vise principalement à fournir à l'industrie la nouvelle génération de connaissances géoscientifiques et de techniques d'analyse novatrices, ce qui se traduira par un ciblage plus efficace des gîtes minéraux enfouis, contribuant ainsi à augmenter les taux de découverte.
Les premières étapes de l'IGC-4 ont permis d'élaborer des hypothèses scientifiques sous-jacentes définissant les lacunes importantes en matière de connaissances sur les systèmes minéralisateurs d'intérêt. À leur tour, ces hypothèses permettent de concentrer les efforts de collaboration des géoscientifiques de la Commission géologique du Canada, des services géologiques des provinces et des territoires, de l'industrie et du milieu universitaire. Au cours de l'été 2011, l'IGC-4 a lancé des projets thématiques fondés sur les connaissances et portant sur les systèmes minéralisateurs suivants : 1) or filonien, 2) nickel-cuivre-éléments du groupe du platine-chrome, 3) systèmes minéralisateurs associés à des intrusions (p. ex. gîtes porphyriques), 4) gîtes exhalatifs dans des roches sédimentaires (SEDEX), 5) gîtes de type SMV (sulfures massifs volcanogènes), 6) uranium et 7) métaux spéciaux (p. ex. Nb, métaux du groupe des terres rares). En outre, des études scientifiques dans les domaines de la géophysique, de la géochronologie et de la géochimie analytique sont utilisées pour faire progresser l'élaboration de méthodologies.
Contrairement aux incarnations précédentes de l'IGC, la nature thématique de l'IGC-4 signifie que les projets individuels ne sont pas centrés sur une région géographique, mais intègrent plutôt les données et les connaissances acquises dans plusieurs camps miniers dans tout le Canada. De cette manière, les meilleurs gisements possibles sont utilisés pour appuyer les études sur un système minéralisateur donné, afin de mieux atteindre les objectifs du programme.
GEOSCAN ID289320