GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePetrological investigation of ultramafic-mafic plutonic rocks, Southampton Island, Nunavut
TéléchargerTéléchargements
AuteurPeterson, T D; Sanborn-Barrie, M; Chakungal, J
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2011-15, 2011, 15 pages, https://doi.org/10.4095/289244
Année2011
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/289244
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf (Adobe Acrobat Reader)
ProvinceNunavut
SNRC45P/14; 45P/15; 45P/16; 46A; 46B; 46F/01; 46F/02; 46F/07; 46F/08
Lat/Long OENS-85.0000 -80.0000 65.5000 63.7500
Sujetsroches ignées; roches plutoniques; roches ultramafiques; péridotites; pyroxénites; anorthosites; datations au uranium-plomb; lithologie; analyses minéralogiques; analyses pétrographiques; géochimie des roches totales; essais de minerai; corrélations stratigraphiques; altération; métamorphisme; Province de Rae ; pétrologie ignée et métamorphique; géochronologie; géochimie; minéralogie; Précambrien
Illustrationslocation maps; photographs; photomicrographs; tables; plots
ProgrammeGisements polymétalliques - Péninsule Cumberland (île de Baffin, Nunavut), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2011 11 22
RésuméDans l'île Southampton, certains affleurements de roches intrusives ultramafiques du Paléoprotérozoïque sont caractérisés par leur minéralogie comme étant issus de magmas parentaux tholéiitiques. Des clinoamphiboles et des orthoamphiboles qui remplacent partiellement des pyroxènes sont interprétées comme étant des produits d'une hydratation subsolidus. Des phénocristaux de chromite ont une teneur inférieure à 10 % en MgO et inférieure à 33 % en Cr2O3, ce qui les distingue des spinelles kimberlitiques également présents dans l'île. Des données isotopiques et la présence occasionnelle de phlogopite indiquent qu'il y a eu une interaction entre les magmas et la roche granitique encaissante, de sorte que la géochimie des échantillons n'est pas un indicateur totalement fiable de la provenance. Il n'y a aucune preuve de concentration primaire des éléments du groupe du platine (ÉGP) dans le magma, mais une concentration secondaire (hydrothermale) avec As et Sb est indiquée.
GEOSCAN ID289244