GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreDiet and habitat of mountain woodland caribou inferred from dung preserved in 5000-year-old alpine ice in the Selwyn Mountains, Northwest Territories, Canada
AuteurGalloway, J M; Adamczewski, J; Schock, D M; Andrews, T D; MacKay, G; Bowyer, V E; Meulendyk, T; Moorman, B J; Kutz, S J
SourceArctic vol. 65, suppl. 1, 2012 p. 59-79, https://doi.org/10.14430/arctic4185
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110122
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.14430/arctic4185
Mediapapier
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC105P
Lat/Long OENS-130.0000 -128.0000 64.0000 63.0000
Sujetsfaunes; etudes fauniques; palynologie; analyses palynologiques; paléoécologie; paléoclimats; Holocène; dépôts glaciaires; glace; échantillons de glace; analyse par spectromètre de masse; paléontologie; géochronologie
Illustrationslocation maps; tables; stratigraphic columns
ProgrammeCorridor et delta du Mackenzie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméLes névés des régions alpines constituent des réserves uniques d'artefacts archéologiques et de spécimens biologiques préservés cryogéniquement. La fonte récente des glaces de la chaîne de Selwyn, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Canada, a mis au jour des couches de déjections animales qui ont été accumulées lors de l'usage saisonnier des névés par le caribou des bois des montagnes de la population ancestrale de Redstone au cours des quelques 5 250 dernières années. Bien que les tentatives visant à isoler l'ADN des parasites connus du caribou aient échoué, les déjections ont permis de repérer de nombreux restes et palynomorphes de végétaux bien préservés et variés. Les restes de végétaux qui ont été conservés dans les déjections animales laissent croire que la population de caribou ancestrale de Redstone s'alimentait d'une variété de lichens (30 %), de bryophytes et de lycopodes (26,7 %), d'arbrisseaux (21,6 %), de graminées (10,5 %), de foin plat (7,8 %) et de plantes herbacées non graminoïdes (3,4 %) lorsqu'ils utilisaient la glace alpine pendant l'été. Les assemblages de palynomorphes provenant des déjections laissent entrevoir la croissance d'une mosaïque de peuplements végétaux au sein de l'habitat d'été du caribou, ce qui comprend des composantes boréales en pentes descendantes et des peuplements végétaux herbacés floristiquement variés en pentes ascendantes. La teneur en pollen et en spores des déjections animales est seulement largement similaire aux assemblages de l'Holocène tardif préservés dans les sédiments lacustres et dans la tourbe de la région visée par l'étude. Les différences sont vraisemblablement attribuables à l'influence de la végétation locale et au comportement alimentaire des animaux. L'utilisation estivale des névés des régions alpines par le caribou des bois des montagnes ces 5 000 dernières années laisse entrevoir que ces petites caractéristiques longévives pourraient revêtir de l'importance pour la santé des populations de caribou de la chaîne de Selwyn et des monts Mackenzie.
GEOSCAN ID288990