GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSurficial geology, Pangnirtung south, Baffin Island, Nunavut
TéléchargerTéléchargements
AuteurDyke, A S
SourceCommission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada 19, 2011, 1 feuille; 1 CD-ROM, https://doi.org/10.4095/288964
Image
Année2011
ÉditeurRessources naturelles Canada
Éditionprelim.
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/288964
Cartes1 carte
Info. cartedépôts meubles, 1/100,000
ProjectionProjection transverse universelle de Mercator, zone TUM 20 (NAD83)
MediaCD-ROM; papier; en ligne; numérique
Liensreadme
Formatspdf; rtf; shp; xml; jpg; JPEG2000
ProvinceNunavut
SNRC16L/03; 16L/04; 16L/05; 16L/06; 26I/01; 26I/02; 26I/07; 26I/08
Lat/Long OENS-65.0000 -63.0000 66.5000 66.0000
Sujetselements glaciaires; dépôts glaciaires; topographie glaciaire; dépôts fluvioglaciaires; sédiments marins; sables; graviers; tills; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationsphotographs
ProgrammeGisements polymétalliques - Péninsule Cumberland (île de Baffin, Nunavut), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2011 10 28
RésuméEn 2009, dans le cadre du projet GEM, la Commission géologique du Canada a cartographié les régions de la péninsule de Cumberland à l'est et au sud-est du parc national. La cartographie incluait plusieurs aspects de la géologie régionale précambrienne de même que la géologie du Quaternaire. Des échantillons de till régional ont été effectués à des fins d'analyses sédimentologiques et géochimiques ainsi que des moraines et d'autres dépôts à des fins de détermination des âges d'exposition aux rayonnements cosmogéniques.
La partie est de la péninsule est aujourd'hui une région de glaciation alpine intense et de toute évidence, ce type de glaciation existait durant le Quaternaire. Durant le dernier maximum glaciaire, les glaciers alpins se sont épaissis pour former des lignes de partage glaciaire au-dessus des montagnes. L'écoulement glaciaire provenant de ces lignes de partage glaciaire couvrait une grande partie sinon toute la région et formait des courants glaciaires en bordure de plusieurs fjords. Cette glace locale entrait en coalescence avec l'Indlandsis laurentidien dans la baie Cumberland. Malgré plusieurs glaciations, des régions importantes ne montraient que très peu ou même aucun signe d'érosion glaciaire et retenaient les surfaces du Tertiaire recouvertes de champs de blocs et de tors.
GEOSCAN ID288964