GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMalley diabase dykes of the Slave craton, Canadian Shield: U-Pb age, paleomagnetism, and implications for continental reconstructions in the early Paleoproterozoic
AuteurBuchan, K L; LeCheminant, A N; van Breemen, O
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 49, 2012 p. 435-454, https://doi.org/10.1139/E11-061
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110114
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E11-061
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC75M/15; 75M/16; 75N/13; 76C/04; 76C/05; 76C/12; 76D/01; 76D/02; 76D/07; 76D/08; 76D/09; 76D/10
Lat/Long OENS-111.0000 -109.5000 64.7500 63.7500
Sujetsfilons rocheux; filons de diabase; filons mafiques; interprétations paléomagnétiques; paléomagnétisme; Bouclier Canadien; Craton de Slave ; Bassin de Kilohigok ; Faille de Bathurst ; Essaim de dykes de Malley ; pétrologie ignée et métamorphique; géochronologie; Précambrien; Protérozoïque
Illustrationslocation maps; plots; ternary diagrams; stereonets; tables
ProgrammeGEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux - la composante GEM minéraux, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméL'essaim de dykes Malley, à tendance nord-est, est daté à 2231 ± 2 Ma (U - Pb sur baddeleyite); il s'étend du craton central des Esclaves jusqu'aux environs du bassin de Kilohigok. Il pourrait s'étendre plus loin vers le nord-est en tant que l'essaim de dykes Brichta, dont la géochimie est semblable et qui a été décalé vers la gauche le long de l'importante faille Bathurst. Cet essaim Malley comporte une composante paléomagnétique de température de déblocage élevée caractéristique, à polarité simple dirigée vers le haut au sud-est (D = 138,3°, I = -53,8°), avec un paléopôle correspondant à 50,8° Sud, 50,0° Ouest. Les composantes de température de déblocage inférieure, dans certains cas dirigées vers le bas au sud-est, semblables aux surimpressions post-hudsoniennes à environ 1,75 Ga, sont facilement enlevées en utilisant une démagnétisation thermique / à champ alterné, mais elles sont difficiles à enlever en utilisant uniquement une démagnétisation à champ alterné. La rémanence caractéristique n'a pas été démontrée mais elle est significativement plus ancienne que 2,03 Ga, l'âge des dykes Lac de Gras, selon des tests de contact à une intersection des dykes Lac de Gras-Malley. De plus, un dyke à tendance E à ESE comporte une rémanence ONO vers le bas, typique des dykes Dogrib (2,19 Ga) à proximité de Yellowknife, suggérant que la surimpression régionale n'ait pas touché le secteur à l'étude depuis la mise en place des dykes Dogrib et que la rémanence Malley ait été acquise en même temps ou peu après la mise en place des dykes Malley. Une comparaison des paléopôles Malley et Lac de Gras avec la dérive polaire apparente du craton du Supérieur (2,22 - 2,00 Ga) indique que les deux cratons (i) n'avaient pas leur orientation relative actuelle il y a 2,23 ou 2,03 Ga et (ii) ne dérivaient probablement pas près l'un de l'autre en tant que partie d'un seul (super)continent durant tout l'intervalle 2,23 - 2,03 Ga.
GEOSCAN ID288922