GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRemote predictive mapping 3. Optical remote sensing - A review for remote predictive geological mapping in northern Canada
AuteurHarris, J R; Wickert, L; Lynds, T; Behnia, P; Rainbird, R; Grunsky, E; McGregor, R; Schetselaar, E
SourceGeoscience Canada vol. 38, no. 2, 2011 p. 49-83
LiensOnline - En ligne
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110103
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf; html
Sujetstélédétection; techniques de cartographie; propriétés optiques; images du satellite LANDSAT; imagerie par satellite; géophysique
Illustrationssatellite images; Landsat images; diagrams; plots; tables
ProgrammeBases de données couvrant les trois territoires (la télécartographie prédictive), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméLes données recueillies par télédétection optique offrent beaucoup de possibilités pour la cartographie géologique des régions nordiques canadiennes. La diversité des télécapteurs et des techniques de traitement numérique des données permet la définition de fonctions de cartographie spécifique, tel que l'illustre de nombreux exemples et interprétations associées. Des capteurs optiques de moyenne résolution sont utiles pour différencier les types de roche, alors que les capteurs à plus fines résolutions (les capteurs hyperspectraux, par ex.) permettent au géologue de subdiviser certains types de roches (principalement différents types de carbonates, roches ferrugineuses, roches à sulfates et à hydroxyle (argile). Une meilleure résolution spatiale et la fonction de vision stéréoscopique sont maintenant offertes sur une gamme de capteurs optiques. Cela dit, l'utilité de la télédétection optique pour la cartographie géologique est fortement tributaire des conditions de la géologie de surface et de son environnement biophysique, le potentiel prédictif de la télécartographie étant maximal pour les régions exemptes d'une couverture épaisse de dépôts glaciaires ou d'une couverture végétale/lichen caractéristique typique des environnements longeant les côtes. Divers procédés permettent de rehausser l'imagerie optique et de réaliser des fusions avec d'autres jeux de données géoscientifiques et de produire une imagerie visuellement inter-prétable en environnement de SIG. Les techniques de traitement de données par ordinateur sont utiles pour d'autres types d'analyse quantitative d'imagerie pour la cartographie des matériaux de couverture du socle et pour répertorier des formes glaciaires et géomorphologiques.
GEOSCAN ID288809