GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe age and tectonic setting of the Puncoviscana Formation in northwestern Argentina: an accretionary complex related to Early Cambrian closure of the Puncoviscana Ocean and accretion of the Arequipa-Antofalla block
AuteurEscayola, M P; van Staal, C R; Davis, W J
SourceJournal of South American Earth Sciences vol. 32, 2011 p. 438-459, https://doi.org/10.1016/j.jsames.2011.04.013
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110098
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.jsames.2011.04.013
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS-64.0000 -60.0000 -22.0000 -30.0000
Sujetscadre tectonique; Cambrien inférieur; milieu sédimentaire; Cambrien moyen; Cambrien supérieur; milieux tectoniques; accretion; datations au zircon; datations au uranium-plomb; datations au plomb-plomb; modèles tectoniques; lithologie; géochimie des éléments majeurs; géochimie des éléments en trace; origine; interprétations tectoniques; Laurentie; Rodinie; tectonique; géochronologie; géochimie; Cambrien
Illustrationsgeological sketch maps; geochemical analyses
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
La géochronologie U-Pb par spectrométrie de masse à thermoionisation (TIMS) et microsonde ionique à haute résolution et à haut niveau de sensibilité (SHRIMP) sur zircons de secteurs choisis de la Formation de Puncoviscana semble indiquer que le dépôt de celle-ci a eu lieu principalement au Cambrien précoce, en même temps que se produisait le volcanisme calco-alacalin de l'arc pampéen (540-535 Ma), dont les traces sont principalement conservées sous la forme de lits de tuf dans les plus anciennes parties identifiées de cette unité. Des plutons syntectoniques à post-tectoniques permettent de placer une limite chronologique supérieure à l'orogenèse tilcarienne-pampéenne qui s'est donc produite entre environ 530 Ma et le moment de la sédimentation du Groupe de Meson du Cambrien moyen-supérieur qui s'est déposé sur eux en discordance. Nous formulons l'hypothèse que les roches de la Formation de Puncoviscana dont l'âge est supérieur à 530 Ma ont été déposées dans la zone entre l'arc volcanique et la fosse océanique de l'arc pampéen à vergence ouest ou dans la fosse associée, tandis que les roches remontant à moins de 530 Ma ont été déposées dans le bassin d'avant-pays syn-collision. Les roches de la Formation de Puncoviscana ont progressivement été assemblées en un complexe d'accrétion devenant plus jeune vers l'ouest, ce qui concorde avec le style de la déformation et le métamorphisme de degré faible. L'âge des plutons syn-collision (< 530 Ma) laisse supposer que les dépôts de l'avant-fosse traduisent la transition de la fosse vers le bassin d'avant-pays, à l'arrivée du bloc d'Arequipa-Antofalla à la fosse à vergence ouest à environ 530 Ma. Nos études géochronologiques et nos études des isotopes de Pb semblent indiquer que le terrane d'Arequipa-Antofalla était un bloc crustal cohérent, en forme de ruban, qui incluait également la portion occidentale du terrane de Pampie. Une compilation des études existantes de datation U-Pb sur zircons laisse supposer que l'arc pampéen s'étendait sur toute la longueur de la protomarge andine du Gondwana Ouest, constitué par le craton amazonien et le craton de Rio de la Plata précédemment réunis, et a probablement vu le jour pendant l'Édiacarien tardif, après 600 Ma.
Comme d'autres chercheurs avant nous, nous affirmons que le bloc d'Arequipa-Antofalla séparait à l'origine la Laurentie et l'Amazonie dans la Rodinie. Il s'est probablement détaché de la Laurentie pendant l'Édiacarien, entre 600 et 570 Ma, après la séparation antérieure de l'Amazonie (env. 650 Ma?). La séparation de l'Arequipa-Antofalla de l'Amazonie et de la Laurentie a ouvert les océans Puncoviscana et Iapetus, respectivement.
GEOSCAN ID288798