GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreVarietal heavy mineral analysis of sediment provenance, Lower Cretaceous Scotian Basin, eastern Canada
AuteurTsikouras, B; Pe-Piper, G; Piper, D J W; Schaffer, M
SourceSedimentary Geology vol. 237, 2011 p. 150-165, https://doi.org/10.1016/j.sedgeo.2011.02.011
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110073
ÉditeurElsevier BV
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.sedgeo.2011.02.011
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Lat/Long OENS-64.0000 -57.0000 45.0000 42.0000
SujetsCrétacé inférieur; roches sédimentaires; grès; origine; transport des sediments; minéraux lourds; analyses des minéraux lourds; microscopie électronique à balayage; analyses au microscope électronique à balayage; analyses granulométriques; repartition granulométrique; tourmaline; grenat; spinelle; minéraux détritiques; géologie marine; sédimentologie; Mésozoïque; Crétacé
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; tables; ternary diagrams; plots
ProgrammeAnalyse de bassin et ressources géoscientifiques, Géoscience en mer
Résumé(non publié)
20110073 À l'aide de l'analyse de la variété des minéraux lourds, on a étudié l'origine d'une augmentation marquée de l'apport de sable dans le bassin Néo-Écossais, au large de la côte Est du Canada, au Crétacé précoce. La composition chimique des minéraux détritiques du bassin Néo-Écossais a été comparée à celle de minéraux de roches sources potentielles que l'on a échantillonnées sur le continent dans des successions sédimentaires plus anciennes, des sables fluviatiles et des tills glaciaires. On a établi la variété des minéraux lourds grâce à plus de 1000 analyses de haute qualité à la microsonde électronique. Une analyse de la libération des minéraux, qui utilise un rapide analyseur de particules par microscopie électronique à balayage, a par la suite permis de classer les minéraux lourds par types. On a comparé la variété des minéraux lourds de quartzarénites et de subarkoses du Crétacé à celle d'échantillons de régions sources potentielles. Différentes variétés chimiques d'un même groupe minéral présentent différentes distributions granulométriques, de sorte que leur abondance modale relative peut être influencée par un tri hydraulique, mais l'abondance modale de diverses variétés de tourmaline, de grenat et de spinelle fournit de l'information utile. Des rapports de minéraux largement utilisés pour leur sensibilité quant à la provenance sont difficiles à interpréter en raison de l'abondance de sources polycycliques. La comparaison des paramètres de forme pour des types de minéraux individuels sont aussi utiles pour l'identification des sources. Le rapport de dimensions pour les grains allongés, comme la tourmaline et le zircon, est une mesure du remaniement polycyclique, mais il est influencé par les formes initiales des minéraux de différentes roches sources. L'uniformité de la variété des minéraux lourds sur une vaste région et un important intervalle stratigraphique, ainsi que la covariance du spinelle et du zircon provenant de sources cristallines passablement différentes, témoignent de la prédominance de sources polycycliques pour la partie centrale du bassin Néo-Écossais, lesquelles sources sont probablement associées en grande partie à des grès du Carbonifère et du Paléozoïque inférieur, qui sont eux-mêmes dérivés en partie de roches ophiolitiques de l'ouest de Terre-Neuve. La variété des minéraux lourds dans la partie ouest du bassin Néo-Écossais peut être intimement associée à des sources dans le terrane adjacent de Meguma des Appalaches. Toutes les données indiquent que les sables du Bassin Néo-Écossais sont dérivés du remaniement du socle cristallin de l'orogène des Appalaches et de sa couverture de grès du Paléozoïque, qui ont été soulevés lors de la séparation de l'Ibérie des Grands Bancs. Il n'existe aucun indice d'un apport important de sable au bassin Néo-Écossais par un proto-fleuve Saint-Laurent.
GEOSCAN ID288728