GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreModelling and mapping permafrost at high spatial resolution in Wapusk National Park, Hudson Bay Lowlands
AuteurZhang, Y; Li, J; Wang, X; Chen, W; Sladen, W; Dyke, L; Dredge, L; Poitevin, J; McLennan, D; Stewart, H; Kowalchuk, S; Wu, W; Kershaw, G P; Brook, R K
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 49, 2012 p. 925-937, https://doi.org/10.1139/E2012-031
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110058
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E2012-031
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceManitoba
SNRC54F; 54K
Lat/Long OENS-94.0000 -92.0000 59.0000 57.0000
Sujetspergélisol; congélation du sol; glace fossile; établissement de modèles; Basses-terres de la Baie d'Hudson; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps; plots
ProgrammeImpacts des changements climatiques et adaptation dans le secteur des ressources naturelles et d'autres secteurs clés de l'économie, Géosciences de changements climatiques
RésuméLa plus grande partie de la modélisation de la distribution et de la dynamique du pergélisol a été effectuée à des résolutions d'un demi-degré de longitude/latitude ou à une résolution encore plus grossière. Les spécialistes en gestion des terres et les écologistes trouvent de tels résultats à faible résolution difficiles à utiliser. Dans le présent article, nous avons cartographié la distribution du pergélisol d'une région dans les basses-terres du nord-ouest de la baie d'Hudson à une résolution de 30 m × 30 m; nous avons utilisé un modèle basé sur les processus. Les divers types de couverture végétale et les indices de surface foliaire ont été déterminés à partir d'imagerie Landsat; l'épaisseur de la tourbe a été estimée à partir de l'élévation en se basant sur des mesures prises sur le terrain et les données climatiques ont été interpolées à partir des observations aux stations météorologiques. L'épaisseur de la couche active et l'étendue modélisées du pergélisol concordaient bien avec les observations sur le terrain, démontrant que la modélisation et la cartographie du pergélisol à une résolution spatiale élevée est pratique pour des terrains tels que ces basses-terres. La cartographie illustrait d'importantes variations dans l'épaisseur de la couche active : le type de couverture végétale et l'épaisseur de la tourbe étant les variables qui exerçaient le plus de contrôle. L'épaisseur modélisée de la couche active avait augmenté de 37 % au cours du 20e siècle en raison de l'augmentation de la température de l'air et des précipitations; le pergélisol avait disparu dans certains secteurs plus au sud. L'échelle spatiale des cartes de pergélisol développées dans la présente étude se rapproche de celle des caractéristiques des écosystèmes et du paysage; les résultats sont donc utiles à l'évaluation de la gestion du territoire et des écosystèmes.
GEOSCAN ID288697