GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePaleoeskimo demography on western Victoria Island, Arctic Canada: Implications for social organization and longhouse development
AuteurSavelle, J M; Dyke, A S; Whitridge, P J; Poupart, M
SourceArctic vol. 65, no. 2, 2012 p. 167-181, https://doi.org/10.14430/arctic4198
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20110056
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.14430/arctic4198
Mediapapier
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest; Nunavut
SNRC87C; 87D; 87E; 87F; 87G; 87H
Lat/Long OENS-120.0000 -112.0000 72.0000 69.0000
Sujetsdatations au C-14; datations radiométriques; datations au radiocarbone; archéologie; géochronologie
Illustrationslocation maps; photographs
ProgrammeÉtudes paléo-environnementales sur les changements climatiques, Géosciences de changements climatiques
RésuméLes populations paléoesquimaudes de l'ouest de l'île Victoria ont atteint leur summum à l'époque pré-Dorset puis
ont chuté rapidement peu après 3800 années radiocarbones BP. Par la suite, la plus grande reprise s'est produite à l'époque du
Dorset, plus particulièrement vers la fin de celui-ci, soit entre 1500 et 600 BP. Les types de peuplements du début du Dorset
étaient semblables à ceux documentés pour la même période et pour la même culture ailleurs dans l'Arctique canadien, c'est à-
dire qu'il y avait des familles nucléaires dispersées et des petites familles étendues qui occupaient la région pendant la
plus grande partie de l'année, ainsi que des agrégations annuelles composées de 15 habitations ou plus. Après 3800 BP, il y
a absence de grandes agrégations telles qu'au pré-Dorset. Pendant le Dorset, les types de peuplements sont dominés par des
maisons longues multifamiliales et des rangées de foyers, ainsi que par des sites de deux à quatre habitations. Il est possible
qu'à l'époque du Dorset, les occupants vivaient surtout dans des habitations en neige placées sur la glace de mer en saison
froide, tandis que les maisons longues et les rangées de foyers étaient installées sur la terre. Les caractéristiques architecturales
des maisons longues et des rangées de foyers indiquent que leur construction et leur utilisation avaient une raison d'être
commune au sein de la région et apparemment dans l'Arctique canadien, mais leur emplacement et le moment de leur origine
demeurent obscurs. D'après la datation au radiocarbone, la plupart des maisons longues et des rangées de foyers de l'ouest de
l'île Victoria remontent au Dorset tardif, comme ailleurs, mais certaines dates indiquent que ces structures étaient utilisées
dans l'ouest de l'Arctique canadien vers le Dorset moyen. La datation au radiocarbone du Dorset tardif effectuée dans la région
chevauche la plus ancienne des dates les plus fiables établies relativement aux habitations de Thulé.
GEOSCAN ID288695