GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeology of the Archean intrusion-hosted La-Grande-Sud Au-Cu prospect, La Grande Subprovince, James Bay region, Québec
AuteurMercier-Langevin, P; Daigneault, R; Goutier, J; Dion, C; Archer, P
SourceEconomic geology and the bulletin of the Society of Economic Geologists vol. 107, no. 5, 2012 p. 935-962, https://doi.org/10.2113/econgeo.107.5.935
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100527
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.2113/econgeo.107.5.935
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC33F/09SW; 33F/10SE
Lat/Long OENS-76.6667 -76.4167 53.6667 53.5000
SujetsArchéen; gîtes minéralogiques; gisements minéraux; minéralisation; or; cuivre; métaux de base; gisements de métaux de base; déformation; altération; roches ignées; tonalites; Subprovince de La Grande ; géologie économique; Précambrien
Illustrationslocation maps; tables; photographs; photomicrographs; ternary diagrams; plots
ProgrammeÉtude des gîtes magmatiques de Ni-Cu-EPG, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
ProgrammeÉtude des gîtes d'or, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
L'exploration des domaines archéens de La Grande et d'Eastmain de la Sous-province de La Grande dans la région de la baie James, dans le nord-ouest du Québec, a repris, et ce, à grande échelle, depuis que des découvertes importantes ont été faites récemment dans la région (p. ex. env. 8 M oz de Au dans le gisement de Roberto). Un certain nombre de gisements de Au±métaux communs importants du Néoarchéen sont présents dans le domaine de La Grande, dont le prospect de Au-Cu de La-Grande-Sud (zone 32, ressources inférées de 4,2 millions de tonnes métriques (Mt) à 2,1 g/t de Au et 0,2 % en poids de Cu).
Le prospect de Au-Cu de La-Grande-Sud se trouve dans la Tonalite de La-Grande-Sud, une intrusion synvolcanique de 2 734 ± 2 Ma encaissée dans les roches volcaniques du Groupe de Yasinski de 2 751 à 2 732 Ma. La Tonalite de La-Grande-Sud est une intrusion calco-alcaline synvolcanique mise en place dans un cadre tectonomagmatique s'apparentant à un arc. Les relations chronologiques dans les zones minéralisées de même que dans les zones d'altération hydrothermale associées appuient une origine antérieure à D1 ou datant du début de D1 pour au moins une partie de la minéralisation dans la Tonalite de La-Grande-Sud. Des épisodes de déformation sont responsables de la surimpression de la minéralisation précoce par des systèmes aurifères rattachés à des zones de cisaillement qui sont associées à D2.
Les preuves attestant de l'existence d'un système d'altération et de minéralisation antérieur à D2 et antérieur à D1 ou datant du début de D1 comprennent : 1) une configuration largement concentrique définie par les associations d'altération hydrothermale dans la Tonalite de La-Grande-Sud, qui laisse supposer que l'altération hydrothermale a été, du moins en partie, régie par la géométrie de l'intrusion plutôt que par la déformation D2; 2) la formation d'une association potassique à biotite (biotite-épidote-plagioclase-muscovite-calcite ± pyrite) de faible intensité qui est graduellement remplacée, du centre vers l'extérieur de l'intrusion, par une association propylitique à chlorite (chlorite-épidote-muscovite-plagioclase-calcite-pyrite), et à laquelle se superpose localement une association d'altération séricitique (muscovite-quartz-albite-chlorite-pyrite-carbonate), qui constitue l'altération la plus intense dans la Tonalite de La-Grande-Sud; 3) la présence de brèches hydrothermales minéralisées le long des bordures de l'intrusion; 4) une minéralisation disséminée et de type stockwerk déformée de Au-sulfures de Cu constituée de pyrite, de chalcopyrite, de tennantite, d'arsénopyrite, de pyrrhotite, de sulfosels de Bi et de Au ± Bi natifs dans les zones des faciès d'altération à séricite, à chlorite et à biotite; 5) des clastes de tonalite et des veinules de sulfures allongés parallèlement à S1 dans des brèches à biotite hydrothermales plissées et transposées par D2; 6) des porphyroblastes de pyrite allongés parallèlement à la fabrique S1 (recristallisation métamorphique syn-D1) et plissés pendant D2. La déformation D2 a été associée à la formation de filons d'extension conjugués de quartz-tourmaline aurifères (filons de type orogénique) qui se sont superposés au système minéralisé se trouvant dans l'intrusion antérieure à D1 ou datant du début de D1. L'or dans ces filons syn-D2 ou datant de la fin de D2 pourrait avoir été remobilisé à partir d'une minéralisation préexistante (sulfures disséminés) ou être lié à un épisode hydrothermal aurifère tardif (syn-D2). La minéralisation de Au encaissée dans une intrusion du prospect de Au-Cu de La-Grande-Sud montre que les intrusions synvolcaniques de l'Archéen, peu importe leur taille, peuvent être le siège de divers styles d'altération et de minéralisation, y compris des systèmes de minéralisation «précoces» et «tardifs».
GEOSCAN ID288183