GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCrustal anisotropy in the forearc of the Northern Cascadia Subduction Zone, British Columbia
AuteurBalfour, N J; Cassidy, J F; Dosso, S E
SourceGeophysical Journal International 2011 p. 1-12, https://doi.org/10.1111/j.1365-246X.2011.05231.x
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100496
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1111/j.1365-246X.2011.05231.x
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92B; 92C; 92E; 92F; 92J; 92K; 92L
Lat/Long OENS-129.0000 -122.0000 51.0000 48.0000
Sujetsétudes de la croûte; mouvements de la croûte; subduction; zones de subduction; anisotropie; levés sismiques; interpretations sismiques; interprétations géophysiques; secousses séismiques; études séismiques; Faille de West Coast ; Faille de San Juan ; Faille de Leech River ; géophysique; tectonique
Illustrationslocation maps; plots; tables; stereonets
ProgrammeTargeted Hazard Assessments in Western Canada, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(non publié)
Cet article vise à identifier les sources et les variations de l'anisotropie crustale à partir de mesures du dédoublement des ondes de cisaillement (biréfringence) dans l'avant-arc de la partie nord de la zone de subduction de Cascadia, dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique. Pour l'analyse du dédoublement des ondes de cisaillement, on a disposé de données portant sur environ 4500 paires événement-station de séismes crustaux locaux en provenance de plus de 20 stations permanentes et 15 stations temporaires. Les résultats utilisables de 1100 mesures du dédoublement des ondes de cisaillement montrent des variations spatiales dans les directions de vitesse rapide, où celles-ci sont parallèles à l'orientation de la marge à la plupart des stations et perpendiculaires à la marge aux stations situées dans le nord-est de la région. L'anisotropie crustale est souvent attribuée au régime des contraintes, où on suppose que la direction de vitesse rapide est liée à l'orientation de la contrainte de compression horizontale maximale. Cependant, des études ont aussi montré que l'anisotropie peut être rendue plus complexe par la structure de la croûte. Le sud-ouest de la Colombie-Britannique est une région de déformation crustale complexe et certaines des stations sont situées à proximité d'anciennes failles importantes. L'utilisation de l'anisotropie sismique comme indicateur du régime de contraintes nécessite l'identification des stations qui seront sous l'influence des contraintes et celles qui le seront par la structure. Nous avons déterminé la source de l'anisotropie à chacune des stations en comparant les directions de vitesse rapide tirées des résultats de l'analyse du dédoublement des ondes de cisaillement à celles de la contrainte de compression horizontale maximale déterminées par l'inversion des mécanismes au foyer des tremblements de terre. À la plupart des stations, il y a correspondance entre la direction de vitesse rapide et celle de la contrainte de compression horizontale maximale. Ceci donne à penser que l'anisotropie est liée à la présence de microfractures saturées en fluides, alignées suivant l'orientation des contraintes d'après l'anisotropie de dilatance étendue. L'analyse des données de ces stations a été poussée davantage pour étudier les variations temporelles afin de jeter les bases de travaux futurs visant la surveillance des changements temporels dans les contraintes sur de longues périodes. La détermination des sources de la variabilité de l'anisotropie peut mener à une meilleure compréhension de la structure de la croûte et des contraintes qui s'exercent sur elle et, éventuellement dans l'avenir, à une utilisation comme outil de surveillance et d'aide à la cartographie.
GEOSCAN ID288104