GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePetroleum system characteristics of Cretaceous-Paleocene strata, Bylot Island, Nunavut
AuteurHaggart, J W; Wielens, H; Currie, L; Osadetz, K; Oakey, G N; Burden, E T
SourceAmerican Association of Petroleum Geologists, 3P Arctic, the polar petroleum potential conference & exhibition, official program; 2011, 2 pages
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100468
RéunionAmerican Association of Petroleum Geologists, 3P Arctic, the polar petroleum potential conference & exhibition; Halifax; CA; août 30-Septembre 2, 2011
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
ProvinceNunavut
SNRC38B/13; 38B/14; 38B/15; 38B/16; 38C; 48D/01; 48D/08; 48D/09
Lat/Long OENS-81.0000 -75.0000 73.7500 72.7500
Sujetsroches sédimentaires; mudstones; grès; milieu sédimentaire; hydrocarbures; capacité de production d'hydrocarbures; exploration pétrolière; présence de pétrole; reservoirs; stratigraphie; sédimentologie; combustibles fossiles; Mésozoïque; Crétacé; Cénozoïque; Tertiaire
ProgrammeBaffin Bay Sedimentary Basins - Canadian Arctic Petroleum Systems East (CAPSE), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
LiensOnline - En ligne
Résumé(non publié)
Les strates du Crétacé-Paléogène (K-P) identifiées dans l'île Bylot (Nunavut) présentent une épaisseur combinée totale de plus de 1 km et sont constituées d'une alternance d'unités de grès et de mudstone, avec des unités locales de charbon à la base de la succession. Les strates rendent compte d'une sédimentation dans une variété d'environnements allant du milieu subaérien au milieu de cône sous-marin. Les roches de l'île Bylot sont apparentées aux strates pétrolifères et gazifères du K-P de l'ouest du Groenland et de la région périphérique à la baie de Baffin, que l'on croit s'être accumulées dans des bassins tectoniques de rift.
Les strates de l'île Bylot sont présentement étudiées afin d'évaluer leurs éléments de systèmes pétroliers potentiels, plus spécifiquement en tant que roches mères ou roches réservoirs, et comme source d'information indirecte sur les successions extracôtières du détroit de Lancaster et de la plate-forme continentale, au large de la partie nord de l'île de Baffin. Les charbons sub-bitumineux dans la succession fournissent des indices fiables indiquant que la maturité de la matière organique n'a pas dépassé des valeurs équivalentes de réflectance de la vitrinite de 0,5% et que les paléotempératures maximales dans ces strates n'ont pas dépassé 60-80 ºC environ, conséquence d'un enfouissement à des profondeurs maximales de 1,4-2,5 km (en utilisant un gradient géothermique déduit par d'autres chercheurs à partir de données de sismique-réflexion indiquant que la base de la zone de stabilité des hydrates de gaz de type I se situe dans le détroit de Lancaster). Les résultats préliminaires d'analyses Rock Eval montrent une forte proportion d'échantillons (env. 40 %) présentant un bon potentiel de roches mères principalement propices à la formation de gaz (matière organique de type II-III) en se fondant sur le contenu en carbone organique total (COT) et l'indice d'hydrogène (HI). la plage des valeurs de la température maximale s'étend de 410 à 440 ºC, Les données disponibles sur le rang du charbon donnent à penser que les valeurs de température maximale supérieure à 429 ºC sont anomales et ne reflètent pas le degré de maturité de la matière organique dans la succession, probablement en raison d'un recyclage sédimentaire ou d'une oxydation diagénétique. Les ensembles gréseux présentent localement une épaisseur de >10 m et composent généralement des empilements multiples. La plupart des grès sont peu consolidés et friables et renferment une quantité minimale de ciment; plusieurs sont bien triés et matures, renfermant peu ou pas d'argile visible. L'abondance de grès friable dans l'île de Bylot donne à penser qu'il existe, dans l'ensemble, de bonnes porosités et perméabilités à l'échelle régionale; huit échantillons de grès consolidé analysés quantitativement ont révélé des valeurs de porosité jusqu'à >30 % et des valeurs de perméabilité localement >1000 mD, ce qui suggère un potentiel de réservoir bon à excellent par endroits. Les échantillons de grès consolidé et non consolidé analysés par diffraction de rayons X ont révélé une composition constituée à 95-100 % de quartz, avec des quantités accessoires de feldspath et mineures de carbonates qui pourraient dégrader le potentiel de réservoir.
Les intervalles de mudstone dans la succession du K-P de l'île Bylot fournissent de nombreuses occasions de servir de barrières étanches pour des réservoirs. Les corrélations lithostatigraphiques donnent à penser que certains ensembles gréseux dans l'île Bylot passent latéralement à des mudstones, ce qui générerait de possibles pièges stratigraphiques. Ailleurs, on relève des structures à angle prononcé recoupant les strates du K-P de l'île Bylot, qui mettent en contact des unités de grès et de shale, fournissant ainsi une possibilité de pièges structuraux. Des linéaments structuraux relevés en milieu continental se poursuivraient dans le milieu extracôtier adjacent.
GEOSCAN ID288020