GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePreservation of terranes during the assembly of the Annieopsquotch Accretionary Tract: Inferences from the provenance of a Middle Ordovician ophiolite to arc transition, central Newfoundland Appalachians
AuteurCoombs, A M; Zagorevski, A; McNicoll, V; Hanchar, J M
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 49, 2012 p. 128-146, https://doi.org/10.1139/E11-042
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100463
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E11-042
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador
SNRC12A/15
Lat/Long OENS-57.0000 -56.5000 49.0000 48.7500
Sujetszones tectonostratigraphiques; interprétations tectoniques; milieux tectoniques; cadre tectonique; Zone d'Humber ; Groupe de Buchans ; Groupe de Red Indian Lake ; tectonique; géochronologie; géochimie
Illustrationslocation maps; photomicrographs; plots; tables
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméLes Appalaches de Terre-Neuve sont un endroit classique pour étudier les données géologiques de développement d'arcs et les processus d'accrétion de terranes, elles présentent d'excellents affleurements des différents niveaux de la croûte où la déformation et le métamorphisme sont minimes. On y trouve aussi un lien entre les orogènes appalachien et calédonien, jadis continus. La bande de terre accrétionnaire d'Annieopsquotch est située le long de la ligne Red Indian, à l'intérieur du domaine péri-laurentien des Appalaches du centre de Terre-Neuve. Les unités tectonostratigraphiques du Darriwilien (468 - 461 Ma) de la bande de terre accrétionnaire d'Annieopsquotch sont généralement caractérisées par des horizons de conglomérat volcanogène polymictique. Un horizon de conglomérat, à l'interface entre une zone d'ophiolite de supra-subduction et sa séquence de couverture d'arc volcanique calco-alcalin, est étudié dans le présent article pour sa provenance géochimique et celle des zircons. La géochronologie révèle un âge maximum de déposition de 467 ± 4 Ma avec des zircons datant d'environ 500 à 2800 Ma, ce qui concorde avec une provenance du socle continental péri-laurentien. Quatre types de clastes de conglomérat volcanogène sont signalés selon la lithogéochimie : andésite d'arc, basalte calco-alcalin, basalte tholéiitique et rhyodacite ne provenant pas d'un arc. Les clastes de basalte tholéiitique proviennent probablement d'une source locale, possiblement de la Formation de Skidder sous-jacente. D'autres clastes volcaniques n'ont pas d'équivalents géochimiques connus dans la bande de terre accrétionnaire d'Annieopsquotch et semblent donc exotiques. La population dominante de zircons suggère que les clastes exotiques proviennent d'un arc volcanique andésitique péri-laurentien (~467 Ma) qui a déjà formé une partie de la bande de terre accrétionnaire d'Annieopsquotch.
GEOSCAN ID288011