GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreDetrital zircon geochronology and provenance of Devono-Mississippian strata in the northern Canadian Cordilleran miogeocline
AuteurLemieux, Y; Hadlari, T; Simonetti, A
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 48, 2011 p. 515-541, https://doi.org/10.1139/E10-056
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100432
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E10-056
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceYukon; Territoires du Nord-Ouest
SNRC96E; 96L; 106E; 106F; 106G; 106H; 106I; 106J; 106K; 106L
Lat/Long OENS-136.0000 -126.0000 67.0000 65.0000
Sujetsorigine; interprétations tectoniques; évolution tectonique; datations radiométriques; datations au uranium-plomb; paléogéographie; Formation de Tuttle ; Formation d'Imperial ; Formation de Canol ; géochronologie; tectonique; stratigraphie; Paléozoïque; Mississippien; Pennsylvanien; Dévonien
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; photographs; tables
ProgrammeCorridor et delta du Mackenzie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméDes âges U - Pb ont été déterminés par spectrométrie de masse à plasma inductif avec multicollecteur après ablation au laser sur des zircons détritiques provenant de la Formation Imperial (Dévonien supérieur) et de la Formation Tuttle (Dévonien - Carbonifère inférieur) du miogéoclinal de la Cordillère canadienne septentrionale. Les résultats fournissent des aperçus de la dispersion des sédiments au Paléozoïque moyen et de la paléogéographie de la Cordillère canadienne septentrionale. La Formation Imperial a donné une grande plage de dates sur des zircons détritiques; un échantillon a donné des pics dominants à 1130, 1660 et 1860 Ma ainsi que des populations moindres datant du Paléozoïque moyen (*430 Ma), du Néoprotérozoïque et de l'Archéen. L'échantillon le plus à l'est de la Formation Imperial a donné des zircons datant surtout du Néoprotérozoïque tardif - Cambrien, soit entre 500 et 700 Ma, avec des populations moindres datant du Mésoprotérozoïque et plus anciennes. Les plages dâges suggèrent que les échantillons proviennent surtout d'une région extensive dans le nord-ouest de la Laurentie, incluant le Bouclier canadien, les provinces ignées et sédimentaires des îles de l'Arctique canadien et possiblement du nord du Yukon. La présence de zircons datant du Néoprotérozoïque tardif - Cambrien, lesquels sont absents des données magmatiques laurentiennes, indique qu'un certain nombre de grains proviennent sans doute d'une région source exotique, possiblement de Baltica, de la Sibérie ou du terrane Arctic Alaska - Chukotka. Cependant, les zircons provenant de la Formation Tuttle montrent une population bien définie du Paléoprotérozoïque moyen avec des pics de probabilité relative entre 1850 et 1950 Ma. D'autres populations dans la Formation Tuttle datent du Paléozoïque moyen (*430 Ma), du Mésoprotérozoïque (1000 - 1600 Ma) ainsi que du Paléoprotérozoïque inférieur et de l'Archéen (>2000 Ma). Ces données supportent l'hypothèse que l'influx de sédiments provenant du Nord qui a fourni le miogéoclinal septentrional au Dévonien tardif a subi un changement abrupt vers une source d'affinité surtout laurentienne vers le Mississippien.
GEOSCAN ID287867