GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThermal and hydrocarbon-charge history and the relationship between diagenesis and reservoir connectivity: Venture field, offshore Nova Scotia, eastern Canada
AuteurKarim, A; Pe-Piper, G; Piper, D J W; Hanley, J J
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 48, 2011 p. 1293-1306, https://doi.org/10.1139/E11-009 (Accès ouvert)
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100418
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E11-009
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Lat/Long OENS -60.0000 -59.0000 45.0000 43.0000
Sujetsroches sédimentaires; grès; schistes; échantillons d'eau interstitielle; diagenèse; reservoirs; pétrographie; microscopie électronique à balayage; analyses par microsonde électronique; inclusions fluides; fluides des pores; géologie marine; sédimentologie; combustibles fossiles; Mésozoïque; Crétacé; Jurassique
Illustrationslocation maps; logs; photomicrographs; ternary diagrams; plots
ProgrammeAnalyse de bassin et ressources géoscientifiques, Géoscience en mer
RésuméLes inclusions de fluides dans les ciments diagénétiques de grès datant du Jurassique supérieur - Crétacé inférieur au large de la Nouvelle-Écosse fournissent un cadre pour l'historique de la migration des fluides dans des réservoirs de gaz du bassin néo-écossais. Des minéraux diagénétiques de six puits dans le champ Venture ont été analysés par pétrographie optique, microscopie électronique à balayage (SEM) et microsonde électronique. En tout, 122 inclusions primaires et secondaires de fluides provenant de différents ciments ont été analysées. Les inclusions aqueuses primaires dans des excroissances de quartz ont des températures d'homogénéisation (Th) de 111,8 ± 7,1 °C (1s) et, dans des ciments carbonatés plus tardifs, elles ont des Th de 126, 5 ± 2,1 °C; les inclusions dans les deux ciments sont hautement salines (16 à 26,1 % poids en équivalent NaCl). Des traînées d'inclusions porteuses d'hydrocarbures et aqueuses secondaires recoupant le ciment de silice et le quartz détritique ont des Th de 121,6 ± 13,6 °C et de faibles salinités (8,7 ± 6,0 % poids). Les températures de fusion du CO2 (-56,6 ± 0,1 °C) et de Th (-9,3 ± 0,8 °C) des inclusions carboniques secondaires indiquent une phase carbonique à densité élevée. Les ciments carbonatés tardifs dans les mêmes unités de grès ont des compositions chimiques qui varient selon les différents puits et des réservoirs reliés montrent des assemblages carbonatés tardifs similaires, suggérant que la cimentation carbonatée tardive puisse être en partie contrôlée par la séquence de remplissage et de déversement du réservoir. La silice et la cimentation tardive par des carbonates impliquaient un écoulement de fluides hautement salins, il y a probablement ~135 Ma. La migration des hydrocarbures a eu lieu après la cimentation par de la silice et elle est associée à une fracturation secondaire, suggérant qu'elle corresponde avec le début de la surpression.
GEOSCAN ID287853