GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA revised earthquake chronology for the last 4,000 years inferred from varve-bounded debris-flow deposits beneath an inlet near Victoria, British Columbia
AuteurBlais-Stevens, A; Rogers, G C; Clague, J J
SourceBulletin of the Seismological Society of America vol. 101, no. 1, 2011 p. 1-12, https://doi.org/10.1785/0120090360
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100390
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1785/0120090360
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'ouest; Colombie-Britannique
SNRC92B/11; 92B/12
Lat/Long OENS-123.5833 -123.4667 48.7500 48.5000
Sujetssecousses séismiques; carottes; sediments; dépôts de coulée de débris; magnitudes des séismes; glissements de terrain; carottages par piston; corrélations stratigraphiques; datations au radiocarbone; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; stratigraphie; géochronologie
Illustrationssketch maps
ProgrammeTargeted Hazard Assessments in Western Canada, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(non publié)
Une nouvelle analyse de la chronologie des varves fondée sur des carottes de sédiments prélevés à l'aide de carottiers hydrauliques à piston a été menée afin d'établir avec plus de certitude les âges de dépôts de coulées de débris (DCD) préhistoriques s'étant produites au cours des derniers 4000 ans. L'inlet Saanich est un fjord anoxique situé dans le sud-est de l'île de Vancouver, près de la ville de Victoria en Colombie-Britannique. Cette baie renferme des boues marines laminées (varves) suivant un cycle annuel, déposées dans des conditions anoxiques. Au sein de ces varves holocènes, sont interstratifiés des couches massives de sédiments grossiers déposés par des coulées de débris sous-marines. Selon des interprétations antérieures, ces coulées auraient été induites par des tremblements de terre. Deux de ces DCD ont été associés à des séismes connus, soit le séisme de l'île de Vancouver de 1946 (M=7,3) et le séisme de subduction de bordure de plaque de Cascadia de 1700 (M=9). En se fondant sur le décompte des varves, 18 DCD (310, 410--435, 493--582, 767--887, 874--950, 1001--1133, 1163--1292, 1238--1348, 1546--1741, 1694--1811, 1859--2104, 2197--2509, 2296--2483, 2525--2844, 2987--3298, 3164--3392, 3654--4569, 3989--4284 années avant le niveau de référence de l'année 2010) ont été corrélés entre au moins deux carottes durant cet intervalle de temps, ce qui donne à penser que la période de retour moyenne pour de fortes secousses générées par des tremblements de terre est d'environ 220 ans. Neuf de ces DCD se superposent aux intervalles d'âges de gros tremblements de terre de bordure de plaque ayant été déterminés par d'autres études paléosismiques : subsidence de la côte et dépôts de courants de turbidité au large des côtes. Les neuf autres DCD ont une période de retour d'environ 470 ans pour de fortes secousses associées à des tremblements de terre locaux. L'accélération maximale du sol calculée à partir de la relation de récurrence fondée sur les statistiques des tremblements de terre locaux pour une période de 470 ans est de 0,30 g, ce qui correspond à l'intervalle supérieur VII (sept) de l'échelle d'intensité de Mercalli modifiée (IMM). Les données historiques de l'île de Vancouver et d'autres régions révèlent que ce niveau de secousse (IMM = VII) est suffisant pour déclencher des glissements de terrain sous-marins.
GEOSCAN ID287798