GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA comparison of the evolution of arc complexes in Paleozoic interior and peripheral orogens: speculations on geodynamic connections
AuteurMurphy, J B; van Staal, C R; Collins, W J
SourceGondwana Research vol. 19, 2011 p. 812-827, https://doi.org/10.1016/j.gr.2010.11.019
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100287
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.gr.2010.11.019
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS-180.0000 180.0000 90.0000 -90.0000
Sujetsorogenèse; orogénies; tectonique de plaques; milieux tectoniques; évolution tectonique; subduction; Laurassie; tectonique; géologie structurale; Paléozoïque
Illustrationslocation maps; cross-sections
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
Dans le présent article, nous discutons des liens géodynamiques potentiels dans la formation d'arcs au Paléozoïque le long des flancs des océans intérieurs (p. ex. Iapétus et Rhéique) et du paléo-océan Pacifique extérieur. Les arcs paléozoïques des domaines océaniques iapétien et rhéique ont été conservés dans les orogènes appalachien-calédonien et varisque, alors que celui du domaine du paléo-océan Pacifique, l'a été dans l'orogène de Terra Australis. L'existence de liens géodynamiques potentiels est suggérée par les reconstitutions paléocontinentales qui montrent au Cambrien-Ordovicien précoce une contraction de l'océan intérieur alors que les océans prenaient de l'expansion et subséquemment, au Paléozoîque, une expansion des océans extérieurs et une contraction des océans intérieurs. La subduction s'est amorcée dans le segment oriental de l'Océan Iapétus à environ 515 Ma et l'orogenèse à l'Ordovicien précoce-moyen le long des flancs de cet océan est soulignée par des collisions arc-continent et l'obduction d'ophiolites. Au cours d'un intervalle de temps semblable, une subduction et une orogenèse se sont manifestées dans l'océan extérieur et ont entraîné, entre autres, la formation de l'arc de Macquarie, dans les Tasmanides de l'Australie orientale, et de l'arc de Famatina et autres arcs corrélatifs, à la périphérie de la protomarge andéenne du Gondwana. Des changements majeurs dans le style de la subduction (d'un mode en retrait à un mode en avancée) sont survenus dans les océans intérieurs au Silurien, suite à l'accrétion des terranes péri-gondwaniens et de la Baltica et de la fermeture du segment nord-est de l'Océan Iapétus. Au cours du même intervalle, la subduction dans le paléo-océan Pacifique s'est déroulée dans un mode en retrait, bien que des épisodes intermittents de contraction aient entraîné la fermeture des principaux bassins marginaux. En outre, il s'est produit des dérangements majeurs des systèmes tectoniques de la Terre au cours de l'Ordovicien, dont une augmentation sans précédent de la diversité de la vie marine, ainsi que des variations significatives du niveau de la mer, de la concentration de CO2 atmosphérique, des rapports 87Sr/86Sr et de la concentration de 13C dans les roches carbonatées stratifiées de milieu marin. Les données sur les isotopes stables et les isotopes radiogéniques fournissent des preuves de l'ajout important de magma de source mantellique, de fluides et de gros gîtes minéraux renfermant une importante contribution de source mantellique. Lorsque l'on prend ensemble les importants changements dans le style de l'activité tectonique et les perturbations contemporaines enregistrées dans les systèmes terrestres, ceux-ci sont compatibles avec l'apparition d'un superpanache à l'Ordovicien. Nous supposons que l'apparition d'un superpanache induite par des événements d'«avalanche» de panneaux crustaux dans le manteau, au sein de l'Océan Iapétus et du paléo-océan Pacifique, a été associée à l'établissement d'une nouvelle hauteur du géoïde dans le paléorégime Pacifique, à la fermeture de l'océan intérieur Rhéique et à la réunion de la Laurussie et du Gondwana, un des événements clés de l'assemblage de la Pangée au Carbonifère tardif.
GEOSCAN ID287236