GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTholeiitic to calc-alkaline cyclic volcanism in the Roy Group, Chibougamau area, Abitibi Greenstone Belt - revised stratigraphy and implications for VHMS exploration
AuteurLeclerc, F; Bédard, J H; Harris, L B; McNicoll, V J; Goulet, N; Roy, P; Houle, P
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 48, 2011 p. 661-694, https://doi.org/10.1139/E10-088
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100254
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E10-088
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC32F/09; 32F/10; 32F/11; 32F/14; 32F/15; 32F/16; 32G/12; 32G/13; 32I/01; 32J/01; 32J/02; 32J/03
Lat/Long OENS-75.5000 -73.7500 50.2500 49.5000
Sujetsroches ignées; tholéiites; roches volcaniques; volcanisme; gîtes volcanogènes; sulfures; gîtes sulfureux; Archéen; datation au uranium-plomb; Ceinture d'Abitibi Greenstone ; Groupe de Roy ; Formation de Gilman ; Membre de David ; Membre d'Allard ; Groupe d'Opemisca ; pétrologie ignée et métamorphique; stratigraphie; géochronologie; géochimie; Précambrien
Illustrationslocation maps; stratigraphic sections; tables; Concordia diagrams; plots; pie charts
ProgrammeÉtude des gîtes de sulfures massifs volcaniques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméLe Groupe de Roy dans le secteur de Chibougamau de la sous-province de l'Abitibi, dans le sud-est du craton du Supérieur, au Québec, est un exemple d'évolution de volcaniques archéennes. Le Groupe de Roy a été formé durant deux cycles volcaniques, avec une base volumineuse de roches volcaniques, mafiques et tholéiitiques, recouvertes par une mince succession de roches volcaniques calco-alcalines felsiques, des formations de fer rubanées et des cherts qui est interpretée commes des marqueurs stratigraphiques régionaux. La Formation de Gilman représenterait la base mafique du 2e cycle volcanique du Groupe de Roy. Notre nouvelle cartographie révèle que la Formation de Gilman (au nord du complexe intrusif de roches stratifiées du lac Doré) peut être subdivisée en une partie inférieure tholéiitique (membre de David), une séquence calco-alcaline extrusive (membre d'Allard) et une partie supérieure tholéiitique plus mafique (Formation de Bruneau, nouvellement défini dans cet article). De nouvelles données d'âges U - Pb sur des zircons des tufs du membre d'Allard (2726,6 ± 0,7 Ma) sont à l'intérieur de la marge d'erreur des âges obtenus sur des rhyolites de la Formation de Waconichi (2728,2 - 2728,7 Ma) qui est sous-jacente à la Formation de Gilman. Selon ces âges et les similitudes géochimiques et lithologiques, le membre d'Allard appartiendrait à la Formation de Waconichi et le membre de David occuperait la même position stratigraphique que la Formation d'Obatogamau. La partie supérieure de l'ancienne Formation de Gilman est réassignée à la nouvelle Formation de Bruneau. Une mince unité de basalte transitionelle à calco-alcalin à la base du membre d'Allard est géochimiquement similaire aux basaltes qui se retrouvent au sommet du membre de Lemoine de la Formation de Waconichi, à proximité de la mine Lemoine, suggérant que le membre d'Allard soit légèrement plus jeune que le membre de Lemoine et que sa base (aussi associée à une formation de fer, des brèches et du chert) repré- sente un marqueur stratigraphique régional favorable à l'exploration pour des sulfures massifs dans des roches volcaniques.
GEOSCAN ID287087