GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreBasaltic to andesitic volcaniclastic rocks in the Blake River Group, Abitibi Greenstone Belt: 1. Mode of emplacement in three areas
AuteurRoss, P S; Goutier, J; Mercier-Langevin, P; Dubé, B
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 48, no. 4, 2011 p. 728-756, https://doi.org/10.1139/E10-090
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100253
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E10-090
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est reliée Ross, P S; McNicoll, V; Goutier, J; Mercier-Langevin, P; Dubé, B; (2011). Basaltic to andesitic volcaniclastic rocks in the Blake River Group, Abitibi Greenstone Belt: 2. Origin, geochemistry, and geochronology, Canadian Journal of Earth Sciences vol. 48 no. 4
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC32D/06; 32D/11
Lat/Long OENS-79.5000 -79.0333 48.5667 48.4167
Sujetsvolcanoclastique; basaltes; andésites; mise en place; Archéen; milieu sédimentaire; analyses stratigraphiques; tufs volcaniques; analyses géochimiques; interprétations géochimiques; Groupe de Blake River ; Ceinture d'Abitibi Greenstone ; pétrologie ignée et métamorphique; stratigraphie; géologie structurale; géochimie; Précambrien
ProgrammeAbitibi IGC-3, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-3), 2005-2010
ProgrammeÉtude des gîtes d'or, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméLe Groupe archéen de Blake River (GBR) de l'Ontario et du Québec est dominé par des laves sous-marines mafiques
à intermédiaires, avec des quantités plus restreintes de roches volcaniques felsiques. Étant donné la bonne qualité de
l'affleurement et le degré élevé de préservation de certaines roches du GBR, les laves mafiques à intermédiaires ont été utilisées
dans les années 1970 et 1980 pour mieux comprendre l'évolution des coulées sous-marines massives à coussinées
ainsi que leurs faciès clastiques associés (brèches de coussins, hyaloclastite). Le GBR pourrait aussi potentiellement représenter
une suite volcanique utile pour l'étude des produits d'éruptions sous-marines explosives dans roches anciennes. Cependant,
avant que cela ne soit possible, il faut un inventaire régional des unités volcanoclastiques mafiques à intermédiaires
afin de clarifier leurs caractéristiques et leurs origines. Dans cet article, nous comparons des roches volcanoclastiques entre
elles et nous soulignons leurs différences en se basant sur des roches provenant de trois régions à l'intérieur d'une même
formation du GBR septentrional au Québec : les secteurs de Monsabrais, du lac Duparquet et du tuf de D'Alembert. Un examen
détaillé révèle des différences prononcées en termes de continuité latérale, d'épaisseur, de granulométrie, de litage, de
forme des clastes, de textures, etc. entre les roches volcanoclastiques. Ces différences sont interprétées comme étant le reflet
de processus de mise en place extrêmement différents, allant de la génération d'hyaloclastites découlant de l'autofragmentation
et du contact de la lave avec l'eau (dominant dans les secteurs de Monsabrais et du lac Duparquet) à des courants de
densité aqueux probablement alimentés par des éruptions sous-marines explosives (dominant dans le tuf de D'Alembert).
GEOSCAN ID287085