GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGEM knowledge management program Tri-Territorial surficial database project
AuteurKerr, D; Eagles, S
Source38th annual Yellowknife Geoscience Forum, asbstracts of talks and posters; par Palmer, E; Northwest Territories Geoscience Office, Yellowknife Geoscience Forum Abstracts Volume 2010, 2010 p. 77
Année2010
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100250
Réunion38th annual Yellowknife Geoscience Forum; Yellowknife; CA; Novembre 16-18, 2010
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceYukon; Nunavut; Territoires du Nord-Ouest
SNRC25; 26; 27; 36; 37; 38; 39; 45; 46; 47; 48; 49; 55; 56; 57; 58; 59; 65; 66; 67; 68; 69; 75; 76; 77; 78; 79; 85; 86; 87; 88; 89; 95; 96; 97; 98; 99; 105; 106; 107; 115; 116; 117; 120; 340; 560
Lat/Long OENS-141.0000 -60.0000 84.0000 60.0000
Sujetsdépôts glaciaires; topographie glaciaire; elements glaciaires; gestion des ressources; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
ProgrammeBases de données couvrant les trois territoires (géologie de surface), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
LiensOnline - En ligne
Résumé(non publié)
Le projet de base de données tri-territoriale sur les matériaux superficiels est l'une des composantes du Programme de gestion des connaissances de GEM de la Commission géologique du Canada. Le principal objectif du projet est de fournir une base de connaissance accessible sur les matériaux superficiels à l'échelle régionale en appui aux travaux d'exploration et au développement économique. Ceci se fera par la compilation numérique des nouvelles cartes et des cartes existantes de la géologie des matériaux superficiels des régions continentales, insulaires et extracôtières du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut et par la création d'une base de données cartographiques interrogeable. Le projet assure la coordination avec les autres activités de cartographie sur le terrain du Programme de géocartographie de l'énergie et des minéraux (GEM). La base de données tri-territoriale est aussi d'une grande utilité pour documenter et illustrer la couverture cartographique existante et en cours dans le Nord ainsi que sa progression et permet aussi de mettre en lumière les lacunes dans nos connaissances pour mieux cibler les projets de cartographie des matériaux superficiels à venir.
La compilation actuelle regroupe 153 cartes des Territoires du Nord-Ouest (dont 84 en format numérique), 316 cartes du Nunavut (177 en format numérique) et 160 cartes en format numérique du Yukon. Ces cartes sont de divers types : matériaux de surface, géologie des matériaux superficiels, géologie du Quaternaire, classification des terrains, télécartographie prédictive, topographie avec données sur les matériaux de surface, cartes manuscrites inédites, milieux physiques et cartes EGS choisies contenant de l'information sur le Quaternaire. Ces cartes couvrent environ 52 % de la superficie des Territoires du Nord-Ouest, de sorte qu'environ 48 % n'est couvert que par des cartes de reconnaissances à 1/250 000 ou à 1/1 000 000, qui ne s'appuient pas sur des travaux sur le terrain. Jusqu'à ce jour, 78 des légendes des cartes des Territoires du Nord-Ouest ont été saisies en format numérique dans une base de données Access. Un outil d'analyse des légendes aidera à la création du langage scientifique, à la réduction du temps de recherche et à l'amélioration des capacités de recherche dans la base de données sur les légendes. Une nouvelle légende commune de la géologie des matériaux superficiels est présentement élaborée par la CGC pour s'assurer de la mise en application de codes et de symboles normalisés, ce qui facilitera la réalisation des nouveaux travaux de cartographie géologique du Quaternaire et la corrélation des unités cartographiques sur toute l'étendue des trois territoires. La conversion des anciennes unités cartographiques à celles de la nouvelle légende fournira de nombreux avantages significatifs pour l'interrogation de la base de données.
Les systèmes d'information géographique et les processus de gestion de l'information constituent des parties intégrantes de l'élaboration et de la mise en oeuvre de bases de données cartographiques. Afin de faciliter la gestion des données, une carte index a été créée, laquelle permet de tracer les limites des cartes de la géologie des matériaux superficiels, le plus souvent le long des limites des feuillets du SNRC. Une base de données index d'accompagnement permet d'assurer le suivi de la progression numérique. Les bases de données sont interreliées, ce qui permet de visualiser l'avancement de la cartographie des matériaux superficiels et celle de la couverture de la conversion numérique.
Les éléments suivants résument les divers stades de la préparation de cartes numériques : les cartes de base et l'imagerie nécessitent un assemblage; l'imagerie est géoréférencée à la carte de base; un contrôle de qualité est effectué pour s'assurer de la précision du géoréférencement; les anomalies et les problèmes d'interprétation sont résolus par le gestionnaire de données, le gestionnaire de projet ou le scientifique de recherche; une vérification de qualité de la géodatabase de la carte finale est effectuée pour s'assurer de la précision des contacts, des attributs, de l'orientation et du sens des entités; le produit numérique final est standardisé au format de couverture; le format de couverture est séparé en lin, pnt, geo et gep; les cartes antérieurement numérisées en divers formats (Shapefiles, CAD, Geodatabases, Microstation) sont converties au format de couverture. Les produits standardisés sont ajoutés à l'entrepôt de données et la base de données index est mise à jour. Une série d'outils SIG ont aussi été créés pour faciliter la standardisation des produits cartographiques numériques reçus tels quels et historiques. Ces outils permettent aux utilisateurs une conversion aux formats de couverture. Grâce aux outils de scripts Python, les utilisateurs peuvent toujours effectuer la conversion de ces couvertures en minimisant le recours à une station de travail ArcInfo.
GEOSCAN ID287082