GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCrustal-scale reflection seismic investigations in the Bathurst Mining Camp, New Brunswick, Canada
AuteurCheraghi, S; Malehmir, A; Bellefleur, G
SourceTectonophysics vol. 506, no. 1-4, 2011 p. 55-72, https://doi.org/10.1016/j.tecto.2011.04.011
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100211
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.tecto.2011.04.011
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNouveau-Brunswick
SNRC21P/05
Lat/Long OENS-65.9583 -65.7750 47.5333 47.3500
Sujetslevés de reflexion sismiques; interprétations géophysiques; levés géophysiques; trous de mine; failles, chevauchement; analyses structurales; milieux tectoniques; lithologie; interpretations sismiques; Mine Brunswick No. 6 ; Mine Brunswick No. 12 ; Camp minier de Bathurst; géophysique; géologie structurale; tectonique; Ordovicien; Silurien
ProgrammeDeveloppements methodologie, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
ProgrammeÉtude des gîtes de sulfures massifs volcaniques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
Le camp minier de Bathurst, situé dans le nord du Nouveau-Brunswick (Canada), renferme l'énorme gisement de sulfures massifs Brunswick no 12 et le gisement Brunswick no 6, plus petit et maintenant abandonné. Pour découvrir de nouveaux gisements de métaux communs dans le camp, il faudra mieux comprendre les structures géologiques en profondeur. À cette fin, des données ont été acquises par sismique-réflexion dans la zone du gisement Brunswick no 6, ainsi que trois profils 2D en 1999, pour une longueur totale d'environ 30 km. Nous avons récupéré, traité et interprété ces données sismiques, de concert avec les données pétrophysiques et géologiques provenant de la zone d'étude. Les données sismiques et les données géophysiques en sondage nous permettent de mieux comprendre les structures à faible et à grande profondeur (jusqu'à 9 km de profondeur) dans cette région. Les données sismiques indiquent la présence de structures à fort pendage dans la région du gisement Brunswick no 6, dont bon nombre atteignent la surface et permettent d'établir une corrélation avec l'information géologique obtenue en surface et par sondage. La modélisation aux différences finies des principales formations géologiques, encadrée par les mesures pétrophysiques en forage, indique une bonne corrélation entre les données sismiques observées et les données de synthèse. Une succession de zones sismiquement réfléchissantes et transparentes indique un empilement de nappes de charriage dans la zone du gisement Brunswick no 6. Le contact entre les zones réfléchissantes et transparentes prend la forme d'une série de failles qui réunissent les deux unités l'une par-dessus l'autre. Un ensemble réfléchissant est observé dans les trois profils et présente une bonne corrélation avec l'horizon Brunswick, qui est la principale zone minéralisée dans la zone d'étude. L'horizon Brunswick s'étend à une profondeur supérieure à 3 km, ce qui accroît la possibilité de découverte de gisements de métaux communs plus en profondeur. Deux autres ensembles de réflexions sont également observés dans les trois profils, à des profondeurs comprises entre 5 et 8 km. Selon notre interprétation, il s'agit de deux ensembles de nappes de charriage, ce qui pourrait indiquer que la ceinture de Brunswick s'étend jusqu'à une profondeur maximale de 8 km.
GEOSCAN ID286316