GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreModelling seabed disturbance and sediment mobility on the Canadian Atlantic shelf
AuteurLi, M Z; Hannah, C; Tang, C; Perrie, W; Prescott, R
SourceSedimentology at the Foot of the Andes, 18th International Sedimentological Congress, abstracts volume; par Schwarz, E (éd.); Georgieff, S M (éd.); Piovano, E (éd.); Ariztegui, D (éd.); 2010 p. 542
Année2010
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100156
Réunion18th International Sedimentological Congress; Mendoza; AR; Septembre 26 - Octobre 1, 2010
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
ProvinceRégion extracotière de l'est
Sujetsplate-forme continentale; transport sous-marin; transport des sediments; bathymétrie; géologie marine; sédimentologie
ProgrammeGéoscience de la gestion des océans, Géoscience en mer
Résumé(non publié)
L'un des sujets les moins bien compris de la recherche sur le transport des sédiments et la sédimentologie en milieux de plate-forme continentale porte sur la détermination du pourcentage de ces milieux à l'échelle planétaire qui sont soumis à des processus hydrodynamiques suffisamment puissants pour mobiliser les sédiments de fond, ainsi que sur la nature des processus dominants qui entraînent la mobilisation des sédiments dans différentes régions des plates-formes continentales du monde. Dans cette étude, on a retenu, comme approche, la modélisation numérique pour obtenir des prédictions systématiques à la grandeur de la plate-forme continentale de l'amplitude et de la fréquence du forçage sur le fond marin et de la mobilisation des sédiments dans la partie canadienne de la plate-forme continentale de l'Atlantique.
On a tout d'abord compilé numériquement les données bathymétriques et les données sur la granulométrie des sédiments. Des prédictions sur les courants de marée, les vagues et les courants océaniques ont été effectuées suivant divers modèles de vagues et de courants pour la période de trois ans 2002-2005. Les données sur la bathymétrie, la granulométrie et les prédictions des modèles pour les vagues et les courants ont été couplées dans un modèle de transport des sédiments pour quantifier l'amplitude et la fréquence de la contrainte de cisaillement sur le fond marin et de la mobilisation des sédiments pour la région à l'étude. Les sous-régions de la plate-forme continentale ont été classées en fonction du taux de perturbation du fond marin et de l'impact relatif des processus liés aux marées, aux vagues et aux courants océaniques. La vitesse moyenne de cisaillement la plus élevée (5 cm/s) par des courants de marée a été relevée dans la baie de Fundy et à l'entrée du détroit d'Hudson. Des vitesses moyennes de cisaillement modérées (2 cm/s) par des courants de marée sont aussi relevées sur les Grands Bancs et les bancs de la plate-forme Néo-Écossaise. La vitesse moyenne de cisaillement par des vagues peut atteindre 3-4 cm/s, mais n'est relevée que sur les Grands Bancs et les bancs de la plate-forme Néo-Écossaise. La vitesse moyenne de cisaillement par des courants de circulation est généralement inférieure à 2 cm/s, mais ceux-ci sont confinés à la bordure de la plate-forme et au talus supérieur. L'interaction des vagues et des courants produit un renforcement de la contrainte de cisaillement sur le fond marin. Une vitesse moyenne de cisaillement vagues-courants combinés pouvant atteindre 5 cm/s est relevée dans la baie de Fundy, sur les bancs de la plate-forme Néo-Écossaise, sur les Grands Bancs et à l'entrée du détroit d'Hudson. Les courants de marée peuvent mobiliser les sédiments 100 % du temps sur de vastes secteurs de la baie de Fundy et sur la plate-forme continentale à l'entrée du détroit d'Hudson. La mobilisation des sédiments par les vagues est limitée aux bancs de la plate-forme Néo-Écossaise et aux Grands Bancs et peut se manifester jusqu'à 30 % du temps. La mobilisation des sédiments par les courants de circulation peut se produire plus de 30 % du temps, mais est limitée à de petits secteurs isolés le long de la bordure de la plate-forme continentale. L'analyse du pourcentage de temps relatif où une mobilisation des sédiments se manifeste par différents processus indique que la perturbation du fond marin est dominée par les marées dans la baie de Fundy, sur la partie nord-est de la plate-forme de Baffin et à l'entrée du détroit d'Hudson, alors qu'une perturbation dominée par l'action des vagues se manifeste sur les Grands Bancs, sur la plate-forme Néo-Écossaise interne et intermédiaire et sur la plate-forme du Labrador interne. Une perturbation du fond marin sous l'action combinée des vagues et des courants se produit sur de petits secteurs de la plate-forme Néo-Écossaise centrale et orientale. On propose deux nouveaux indices comme paramètres universels pour quantifier l'amplitude et la fréquence de l'exposition du fond marin aux processus océanographiques et à la mobilité des sédiments sur les plates-formes continentales.
GEOSCAN ID286215