GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreUsing remote sensing-based spatial modelling to assess the changes of permafrost in Wapusk National Park
AuteurZhang, Y; Li, J; Wang, X; Chen, W; Sladen, W; Dyke, L; Dredge, L; Poitevin, J; McLennan, D; Stewart, H; Kowalchuk, S; Wu, W; Kershaw, G P; Brook, R K
SourceProceeding of GEO2010, the 63rd Canadian Geotechnical Conference and the 6th Canadian Permafrost Conference; 2010 p. 1291-1297
Année2010
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100085
RéunionGEO2010, the 63rd Canadian Geotechnical Conference and the 6th Canadian Permafrost Conference; Calgary; CA; Septembre 12-15, 2010
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
ProvinceManitoba
SNRC54F; 54K
Lat/Long OENS-94.0000 -92.5000 59.0000 57.0000
Sujetspergélisol; congélation du sol; glace fossile; températures au sol; climat; climat arctique; télédétection; Changement climatique; géologie de l'environnement
Illustrationssatellite images; histograms; plots
ProgrammeImpacts des changements climatiques et adaptation dans le secteur des ressources naturelles et d'autres secteurs clés de l'économie, Géosciences de changements climatiques
RésuméChaque parc national du Canada doit surveiller et faire rapport sur l'état de ses parcs. Le pergélisol fait partie intégrante des écosystèmes et des paysages nordiques. Des observations montrent que le pergélisol fond sous l'effet des changements climatiques. Les parcs nationaux nordiques sont vastes; leur accès sur le terrain et leur surveillance est dispendieux. Cette étude rend compte de l'utilisation de la modélisation spatiale à partir de la télédétection pour évaluer les changements quant au pergélisol du parc national Wapusk situé dans le nord-ouest des basses terres de la Baie d'Hudson. Le pergélisol a été cartographié à une résolution jamais vue de 30 m par 30 m d'après un modèle de processus continu. La saisie de l'ensemble des données spatiales a été effectuée à partir de mesures de télédétection et d'observations sur le terrain. Les résultats révèlent que la couche active a tendance à s'accroître dans la majeure partie du parc et que le pergélisol se détériore dans certains secteurs au cours des dernières décennies, en particulier dans les secteurs boisés des régions du sud.
GEOSCAN ID285590