GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLate Ordovician conodont biostratigraphy and redefinition of the age of oil shale intervals on Southampton Island
AuteurZhang, S
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 48, 2011 p. 619-643, https://doi.org/10.1139/E10-089
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100054
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E10-089
Mediapapier; en ligne; numérique
ProvinceNunavut
SNRC46A/04; 46A/05; 46A/12; 46A/13; 46B; 46F/01; 46F/02; 46F/07; 46F/08
Lat/Long OENS-85.0000 -81.5000 65.5000 64.0000
Sujetsbassins; bassins sédimentaires; Ordovicien supérieur; hydrocarbures; capacité de production d'hydrocarbures; lithologie; biostratigraphie; lithostratigraphie; distribution de fossiles; assemblages fossiles; fossiles; roches sédimentaires; schistes; Bassin d'Hudson Bay ; Groupe de Bad Cache Rapids ; Groupe de Churchill River ; Formation de Red Head Rapids ; combustibles fossiles; paléontologie; Paléozoïque; Ordovicien
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; plates; photographs
ProgrammeBassins sédimentaires d'Hudson / Foxe Bay, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméL'île de Southampton était située sur la bordure nord du bassin de la baie d'Hudson, l'un des plus grands bassins sédimentaires paléozoïques d'Amérique du Nord. La séquence d'Ordovicien supérieur sur l'île comprend les groupes de Bad Cache Rapids et de Churchill River ainsi que la Formation Red Head Rapids; cette dernière contient trois intervalles de shales bitumineux dans sa partie inférieure, ce qui pourrait constituer un potentiel important en tant que roches sources d'hydrocarbures; cependant, leur position biostratigraphique précise demeure incertaine. De nombreux éléments de conodontes provenant de quatorze localités permettent d'établir quatre zones d'intervalles à travers l'Ordovicien supérieur sur l'île de Southampton. Les zones à Belodina confluens et à Pseudobelodina v. vulgaris dans le Groupe de Bad Cache Rapids sont corrélées à l'étage É denien supérieur - S Richmondien basal; la zone à Amorphognathus ordovicicus du sommet du Groupe Bad Cache Rapids situé au sommet du Groupe Churchill River à l'étage Richmondien inférieur et la zone à Rhipidognathus symmetricus dans la Formation de Red Head Rapids à l'étage Richmondien supérieur. Les intervalles de shale bitumineux dans la Formation de Red Head Rapids inférieure affleurant à Cape Donavan, au ruisseau Sixteen Mile et à la rivière Boas sur l'Île de Southampton sont corrélés avec la zone à R. symmetricus inférieure de l'étage Richmondien supérieur et non à l'étage Maysvillien - Richmondien tel qu'interprété antérieurement. Le « shale de Boas River » et le « shale de Sixteen Mile Brooke » constituent respectivement les équivalents biostratigraphique et lithostratigraphique des intervalles de shales bitumineux de Cape Donovan inférieur et moyen. Les données sur les conodontes et les coupes géologiques à travers les limites entre les différentes unités lithostratigraphiques ont confirmé la présence de strates maysvilliennes sur l'île de Southampton, plutôt que leur absence tel qu'interprété antérieurement.
GEOSCAN ID285462