GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe thickness of Neogene and Quaternary cover across the central Interior Plateau, British Columbia: analysis of water-well drill records and implications for mineral exploration potential
AuteurAndrews, G D M; Plouffe, A; Ferbey, T; Russell, J K; Brown, S R; Anderson, R G
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 48, no. 6, 2011 p. 973-986, https://doi.org/10.1139/E10-080 (Accès ouvert)
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100036
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/E10-080
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92N; 92O; 92P; 93A; 93B; 93C; 93F; 93G; 93H; 93I; 93J; 93K
Lat/Long OENS-126.0000 -120.0000 55.0000 51.0000
Sujetsprospection minière; relevés sur les puits artésiens; dépôts glaciaires; Quaternaire
Illustrationslocation maps; tables; diagrams; geological sketch maps; geological sketch maps
ProgrammeInitiative géoscientifique ciblée (IGC-3), 2005-2010, Cordillère du sud IGC-3
RésuméPlus de 10 000 diagraphies de puits d'eau ont été analysées afin de produire de nouvelles cartes de profondeur du socle pour des secteurs autour de cinq villes du Plateau intérieur central du centre de la Colombie-Britannique : 100 Mile House, Prince George, Quesnel, Vanderhoff et Williams Lake. Jusqu'ici, l'exploration pour les ressources minérales et les hydrocarbures avait été entravée par un manque de connaissances de base sur les épaisseurs des lithologies du Néogène et du Quaternaire. L'interprétation de ces nouvelles cartes fournit des facteurs limitatifs de premier ordre sur la localisation d'épais sédiments glaciaires, datant du pré-Wisconsin tardif, dans les paléovallées dans le socle, certaines étant maintenant enfouies. Les laves basaltiques du Groupe de Chilcotin sont limitées à des lambeaux d'érosion d'anciens feuillets étendus mis en place dans une pénéplaine encore plus ancienne. Nos résultats confirment que la couverture Néogène et Quaternaire est surtout contrôlée par la paléotopographie; elle est généralement mince et irrégulière à travers une grande partie de la région. Une meilleure compréhension de la distribution tridimensionnelle de la couverture augmente, de manière correspondante, l'utilité des techniques d'exploration géologiques, géochimiques et géophysiques et réduit le risque pour de futures activités d'exploration minérale, surtout lorsque ces techniques sont combinées à des ensembles de données plus sophistiqués.
GEOSCAN ID263404