GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGrid-based hydrostratigraphic 3D modelling of the Quaternary sequence in the Chateauguay River Watershed, Quebec
AuteurTremblay, T; Nastev, M; Lamothe, M
SourceRevue canadienne des ressources hydriques vol. 35, no. 4, 2010 p. 377-398, https://doi.org/10.4296/cwrj3504377
Année2010
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20100009
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4296/cwrj3504377
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC31B/16; 31G/01; 31H/04; 31H/05
Lat/Long OENS-74.5000 -73.5000 45.5000 44.7500
Sujetsunités hydrostratigraphiques; budget hydrologique; milieu hydrologique; propriétés hydrologiques; modèles; établissement de modèles; eau souterraine; écoulement de la nappe d'eau souterraine; ressources en eau souterraine; circulation des eaux souterraines; résurgence des eaux souterraines; stratigraphie; hydrogéologie; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; cross-sections
ProgrammeQuantitative risk assessment, Géoscience pour la sécurité publique
RésuméLes notions de recharge, d'interaction eaux souterraines-eaux de surface, et de protection et d'aménagement de la ressource en eau souterraine sont fortement dépendantes de la géologie locale. Une technique par grille (grid-based) a été conçue pour construire un modèle stratigraphique 3D des sédiments quaternaires reposant sur un aquifère fracturé. Elle est basée sur l'intégration de la carte de dépôts superficiels et des données de forage, avec l'utilisation des logiciels SIG Mapinfo et de calcul de grille Vertical Mapper. La méthodologie appliquée est basée sur le calcul de l'épaisseur des unités en place plutôt que sur l'élévation des contacts. Une grille régulière a été produite au-dessus du secteur d'étude avec des cellules de 30 par 30 m. L'épaisseur totale des sédiments quaternaires a été estimée par la différence entre le DEM et la surface du roc obtenue par krigeage sur plus de 5000 relevés de forage disponibles. Deux méthodes de calcul ont été développées pour obtenir les épaisseurs de chaque unité quaternaire à chaque cellule de la grille: la méthode absolue, dans laquelle l'épaisseur d'une certaine unité est calculée comme une valeur indépendante, et la méthode relative, dans laquelle la même unité est plutôt calculée comme une fraction de l'épaisseur totale. Les unités sédimentaires suivantes furent considérées dans le développement du modèle 3D, du sommet vers la base: organiques (tourbes), alluviales, lacustres, éoliens, marins grossiers, marins fins, fluvioglaciaires sablograveleux, fluvio-glaciaires sablo-silteux, et glaciaires (till silto-argileux). La distribution spatiale des unités respectent intégralement les contacts des dépôts superficiels. Aux endroits où les données stratigraphiques étaient manquantes, la banque de données de forages fut améliorée par l'ajout de points de contrôle qui miment la variation anticipée des couches stratigraphiques. Avec la méthode absolue, la dérivation des épaisseurs des unités stratigraphiques, dans les zones où l'épaisseur de la séquence quaternaire varie irrégulièrement, s'est révélée difficile. La méthode relative procure des résultats plus concordants pour plusieurs configurations stratigraphiques, et permet une estimation rapide de l'épaisseur des unités stratigraphiques, tout en respectant les données géologiques.
GEOSCAN ID262752