GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreShort-term beach and shoreface evolution on a cuspate foreland observed with airborne topographic and bathymetric LiDAR
AuteurXhardé, R; Long, B F; Forbes, D L
SourceApplied LIDAR Techniques; par Pe'eri, S (éd.); Long, B (éd.); Journal of Coastal Research Special Issue, no. 62, 2011 p. 50-61, https://doi.org/10.2112/SI 62 6
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20090437
ÉditeurCoastal Education and Research Foundation
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.2112/SI 62 6
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Lat/Long OENS -65.5000 -65.0000 48.0833 48.0000
Sujetsmilieu côtièr; études côtières; dépôts d'avant-côte; littoraux; plages; transport des sediments; transport sous-marin; érosion; érosion côtière; topographie; topographie du fond océanique; topographie du fond océanique; bathymétrie; géologie marine; géophysique
Illustrationslocation maps; tables; graphs; models
ProgrammeGestionnaire de programme, Géoscience en mer
Résumé(non publié)
Ce rapport rend compte de l'évolution à court terme d'un saillant triangulaire à approvisionnement réduit de sédiments dans la partie ouest du golfe Saint-Laurent. Des levés lidar (light detection and ranging) topographiques et bathymétriques aéroportés sont utilisés aux fins d'analyse d'ensemble du système littoral à Paspébiac (Québec), y compris pour la réalisation d'un modèle morphologique numérique haute résolution des composantes subaérienne et subaquatique combinées, pour la période 2003-2006. Les résultats indiquent de grandes différences dans la stabilité du littoral au pourtour du saillant. Le cordon ouest montre une ligne de rivage stable (changement net = +0,3 m/a), une pente de plage modérée (0,12-0,18) et aucun cordon infratidal. Dans ce secteur, la réaction morphodynamique est influencée par la présence de jetées et la variabilité littorale et est liée aux réajustements en plan de la plage à des conditions de vagues variables. Le cordon oriental présente une plus grande exposition aux vagues, des taux d'érosion plus élevés (<6,7m/a), un débordement par les vagues, ainsi qu'un profil de plage à cordon intermédiaire, avec des pentes de plage plus accentuées (B = 0,16-0,24). À une échelle de 500 à 700 m, la variabilité longitudinale de la plage est contrôlée par des différences dans les temps de relâchement entre les sections distale et proximale du saillant. À une échelle plus courte (env. 100 à 500 m), la variation longitudinale est liée à la morphologie du cordon interne, des taux d'érosion plus élevés sont observés à proximité des chenaux des courants d'arrachement ou en l'absence d'un cordon interne. La configuration du transport du sable est un reflet de l'énergie et de l'approche des vagues et est en outre caractérisée par une inversion de la direction de transport le long du cordon oriental sous l'effet de vagues de tempête en provenance du sud-ouest. Nous montrons que, sous l'effet d'une diminution de l'approvisionnement en sédiments, ceux-ci sont soustraits de la pointe du saillant et transportés vers un haut fond et en eau profonde, et l'érosion du cordon oriental n'est pas compensée par la lente accrétion sur le côté ouest de la pointe.
GEOSCAN ID261776