GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMapping changing temperature patterns over a glacial moraine using oblique thermal imagery and lidar
AuteurHopkinson, C; Barlow, J; Demuth, M; Pomeroy, J
SourceCanadian Journal of Remote Sensing vol. 36, suppl. 2, 2010 p. S257 - S265, https://doi.org/10.5589/m10-053
Année2010
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20090306
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.5589/m10-053
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceAlberta
SNRC82N/10NE
Lat/Long OENS-116.7500 -116.5000 51.7500 51.5833
Sujetsglaciers; moraines; topographie glaciaire; imagerie thermique; temperature; méthodes analytiques; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationssketch maps; photographs
ProgrammeLes sciences de la Terre à l'appui de la caractérisation, à l'échelle nationale, des impacts des changements climatiques sur la masse continentale canadienne, Géosciences de changements climatiques
RésuméEn raison des difficultés d'accès dans les environnements de moraines alpines actives, il peut être difficile de cartographier et de quantifier de façon précise le couvert de débris et l'étendue du noyau de glace. Afin de faciliter l'identification de la présence et de l'étendue des moraines à noyau de glace, on a évalué une méthode non invasive de cartographie des patrons spatiaux et temporels des températures de moraines à l'aide d'un MNE dérivé des données lidar et des séquences d'images thermiques en oblique. Une procédure d'orthorectification basée sur un MNE dérivé des données lidar d'images thermiques acquises dans le temps à partir de différentes localisations a permis de générer des cartes de changements des températures et de tracer des signatures thermiques. Bien qu'aucune glace exposée n'ait été visible sur le versant de moraine étudié, la présence de noyaux de glace peu profonds sous la surface recouverte de débris a pu être déduite dans les zones de températures plus froides durant la période de réchauffement solaire diurne et de décroissance thermique rapide après le coucher du soleil. On présume que cette perte de chaleur apparente accrue dans certaines zones de la moraine sert à conduire les processus de fonte interne. On croit que de telles images thermiques temporelles à des fréquences de répétition élevées faciliteront la cartographie par télédétection de la présence de glace enfouie et, en combinaison avec les données du bilan d'énergie et de validation additionnelle sur le terrain, pourraient permettre d'estimer l'épaisseur du couvert de débris.
GEOSCAN ID248236