GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePermafrost and peatland evolution in the northern Hudson Bay Lowlands, Manitoba
AuteurDyke, L D; Sladen, W E
SourceArctic vol. 63, no. 4, 2010 p. 429-441, https://doi.org/10.14430/arctic3332
Année2010
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20090273
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.14430/arctic3332
Mediapapier
ProvinceManitoba
SNRC54F; 54K
Lat/Long OENS-94.0000 -92.5000 59.0000 57.0000
Sujetspergélisol; congélation du sol; glace fossile; températures au sol; tourbières minérotrophes; tourbe; tourbières; analyses de la tourbe; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationslocation maps; photographs; cross-sections; tables; graphs; plots
ProgrammeImpacts des changements climatiques et adaptation dans le secteur des ressources naturelles et d'autres secteurs clés de l'économie, Géosciences de changements climatiques
Résumé(non publié)
Les basses-terres du nord de la baie d'Hudson comprennent la plus grande zone composée de tourbière oligotrophe de plateaux tourbeux du Canada. Advenant que le réchauffement du post-Petit Âge glaciaire se poursuive, l'habitat de tanières de l'ours polaire, les zones de fourrage du caribou, le stockage de carbone et la régulation du drainage des zones humides découlant de la présence de plateaux palsiques en subiront des conséquences. Le mappage et la modélisation thermique de la stabilité du plateau palsique gelé indiquent que les tourbières de pergélisol sont stables lorsque la température moyenne annuelle de l'air est aussi chaude que -3,5°C. Dans les plateaux palsiques des basses-terres du Nord, le pergélisol peut être absent en marge des plateaux palsiques lorsque les plateaux palsiques bordent des tourbières basses ou des lacs. Ici, les accumulations de neige isolante donnent lieu à des conditions de décongélation moyennant des températures moyennes annuelles de l'air plus froides que -3,5°C. Le réchauffement continu se traduira par l'agrandissement des zones de décongélation, l'affaissement à la hauteur des marges des plateaux et même l'effondrement des surfaces de plateaux, ce qui transformera ces zones en tourbières basses. Ce processus a déjà commencé à se produire dans le centre-nord du Manitoba, de la Saskatchewan et de l'Alberta depuis la fin du Petit Âge glaciaire, sans compter qu'il y a des signes indiquant que cela s'étend dans le nord des basses-terres de la baie d'Hudson. L'érosion par les vagues des bordures de plateaux subsidantes à la hauteur des littoraux de lacs se traduit également par la perte de tourbières oligotrophes de plateaux tourbeux.
GEOSCAN ID248153