GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLinking a linear pockmark train with a buried Palaeozoic structure: a case study from the St. Lawrence Estuary
AuteurPinet, N; Duchesne, M; Lavoie, D
SourceGeo-Marine Letters vol. 30, no. 5, 2009 p. 517-522, https://doi.org/10.1007/s00367-009-0179-x
Année2009
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20090271
ÉditeurSpringer Nature
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1007/s00367-009-0179-x
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Lat/Long OENS-69.5000 -67.5000 49.2500 48.0000
Sujetstrous; levés sismiques; interpretations sismiques; profils sismiques; gaz; anticlinaux; roches mères; hydrocarbures; combustibles fossiles; géologie marine
Illustrationscross sections; location maps; profiles
ProgrammeGestionnaire de programme, Géoscience en mer
Diffusé2009 12 11
Résumé(non publié)
Le train d'évents de Matane, d'une longueur de 15 km, appartient à une série d'alignements d'évents de direction nord'nord-est qui ont été relevés sur le fond marin de l'estuaire du Saint-Laurent. Ce train est constitué de 109 évents qui affichent toute une gamme de morphologies, passant de dépressions bien définies et relativement profondes (jusqu'à 8,6 m) en forme de cratères aux entités morphologiques plus subtiles et partiellement enfouies, ce qui donne à penser que les évents se sont formés à différents moments le long de ce grand alignement et que le lieu d'échappement des fluides s'est déplacé dans le temps. Dans les profils sismiques, les évents se manifestent sous la forme de cheminées verticales qui s'enracinent dans la zone charnière (fracturée?) d'un anticlinal ouvert au sein des roches paléozoïques autochtones de la Plate-forme du Saint-Laurent. En l'absence d'une caractérisation géochimique des gaz émis, le lien existant entre le train d'évents de Matane et un anticlinal, dans un domaine caractérisé par la présence de roches sources matures, constitue la preuve la plus puissante de l'existence d'un lien génétique entre les évents et la libération de gaz par un système pétrolier actif ou par un réservoir situé dans la succession paléozoïque.
GEOSCAN ID248151