GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSeabed geohazard constraints to deep water exploration drilling in the canadian Beaufort Sea
AuteurBlasco, S M; Bennett, R; MacKillop, K; Youngblut, S E; Brucker, S T; Blasco, K A
Source37th annual Yellowknive geoscience forum abstracts; par Jackson, V; Palmer, E; Northwest Territories Geoscience Office, Yellowknife Geoscience Forum Abstracts Volume vol. 2009, 2009 p. 4 (Accès ouvert)
Année2009
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20090234
Réunion37th Annual Yellowknive Geoscience Forum; Yellowknife, NT; CA; Novembre 17 - 19, 2009
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
ProvinceRégion extracotière du nord
Sujetsexploration; exploration pétrolière; méthodes d'exploration; effets sur l'environnement; stabilité des pentes; transport sous-marin; combustibles fossiles; géologie marine; géologie de l'environnement
ProgrammeGéoscience marine pour le développement économique de l'Arctique, Géoscience en mer
Résumé(non publié)
Dans la mer de Beaufort, au Canada, l'activité d'exploration pour les hydrocarbures s'est déplacée de la plate-forme continentale interne à la plate-forme continentale externe et au talus supérieur, dans des profondeurs d'eau variant de 60 à 1200 m. En conséquence de ce déplacement, le champ de la recherche sur les aléas géologiques (géoaléas) sur les fonds marins a aussi migré en eau plus profonde. Il y a peu de données sur le milieu en eau profonde qui peuvent nous aider à établir un cadre régional des conditions propres aux géoaléas adapté à une utilisation dans le cadre des évaluations environnementales et géotechniques. En 2009, la Commission géologique du Canada, le Service hydrographique du Canada et l'Université du Nouveau-Brunswick ont travaillé en collaboration avec la Compagnie Pétrolière Impériale Ltée dans la collecte de données sur la stabilité du fond marin. Les navires Nahidik et Amundsen de la Garde côtière canadienne ont servi de plates-formes pour les levés. Les milieux en eau profonde et en eau profonde partagent des aléas liés à l'affouillement du fond marin par les icebergs, au pergélisol sous-marin, à la faible résistance des sédiments du fond marin et aux volcans de boue. Le milieu en eau profonde fait aussi place à de nouveaux aléas qui doivent être étudiés. Parmi ceux-ci, mentionnons la stabilité des pentes, le morcellement par failles du fond marin, la mobilité des sédiments du fond marin et le diapirisme boueux. Les techniques de levé propres à l'étude des géoaléas qui ont été utilisées lors des programmes sur le terrain comprennent les sonars multifaisceaux et les sonars à balayage latéral, les profileurs de subsurface du fond marin, un système sismique multicanal haute résolution et des carottiers de sédiments.
GEOSCAN ID248077