GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe Canadian GEM program: a new opportunity to address large-scale integrated Cretaceous biostratigraphic correlations and paleogeographic reconstructions across the Boreal Realm
AuteurHaggart, J W; Schröder-Adams, C J
Source8th International Symposium on the Cretaceous System, abstract volume; par Hart, M B (éd.); 2009 p. 168-169
Année2009
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20090202
Réunion8th International Cretaceous Symposium; Plymouth; GB; Septembre 6-12, 2009
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
ProvinceNunavut
Sujetsbiostratigraphie; paléogéographie; paléoclimats; fossiles; paléontologie; Mésozoïque; Crétacé
ProgrammeGEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Les changements climatiques qui se manifestent de nos jours ont suscité un intérêt sans précédent, aux plans politique et scientifique, pour les régions arctiques. Le programme canadien GEM (La géocartographie de l'énergie et des minéraux) consiste en activités de recherche réparties sur plusieurs années qui visent à évaluer le potentiel en ressources minérales et pétrolières de nombreux secteurs riches en métaux ou bassins sédimentaires situés dans les régions arctiques de l'est et de l'ouest. Dans le cadre du programme GEM-Énergie, plusieurs projets multidisciplinaires fournissent une occasion exceptionnelle d'établir des cadres biostratigraphiques intégrés à l'échelle régionale pour le Crétacé, qui mettent en relation plusieurs groupes de fossiles, et aussi de raffiner les reconstitutions paléogéographiques et paléoclimatiques existantes; les études associées sur les zircons détritiques permettront d'améliorer les évaluations de la sédimentation et des configurations structurales dans les bassins et de mieux encadrer les interprétations liées aux sources des sédiments. Dans l'est de l'Arctique, les strates du Crétacé/Paléocène seront examinées dans l'île Bylot et corrélées aux successions extracôtières figurées par les levés géophysiques. Dans l'ouest de l'Arctique, les études se concentreront sur la plaine d'Eagle, le corridor et le delta du Mackenzie, ainsi que le bassin de Sverdrup. En combinaison avec les données stratigraphiques glanées antérieurement dans les parties plus méridionales du Bassin sédimentaire de l'Ouest du Canada, les nouveaux travaux réalisés dans le cadre du programme GEM fourniront un cadre stratigraphique et biostratigraphique intégré sur les 3 500 kilomètres du bras de la Mer boréale de l'Amérique du Nord.

La Mer boréale du Crétacé a joué un rôle important dans la dispersion faunique et, lors des épisodes de haut niveau marin, a constitué une route principale de migration des espèces dans le Bassin sédimentaire de l'Ouest de l'Amérique du Nord. Les corrélations biostratigraphiques des strates crétacées du bassin ont été fondées principalement sur les mollusques (ammonites et bivalves) et les foraminifères. Les changements eustatiques du niveau de la mer combinés à l'activité tectonique dans le Nord et dans la région arctique du Canada a entraîné 1) la formation de discordances étendues, de dimensions encore mal définies, à la grandeur du bassin; 2) la création d'environnements paléoécologiques variables qui ont favorisé les foraminifères agglutinés à long intervalle d'extension, nécessitant ainsi des corrélations avec des taxons de mollusques à évolution plus rapide et donc à plus courts intervalles d'extension; et 3) l'existence de zonations faunistiques qui incorporent plusieurs taxons de foraminifères et de mollusques à restriction faciologique ou endémiques, ce qui nuit aux corrélations régionales et planétaires. Heureusement, plusieurs taxons de mollusques trouvés dans les bassins de la Mer boréale en Amérique du Nord sont communs en Europe également, ce qui témoigne de l'existence d'une communication directe de part et d'autre de la Mer boréale et nous procure des liens de corrélation directs avec les successions européennes, ainsi que des limites temporelles aux biozonations locales fondées sur des taxons endémiques ou à restriction faciologique. Les taxons de mollusques affichent généralement de vastes distributions environnementales dans la Mer boréale du Crétacé de l'Amérique du Nord. Par ailleurs, les foraminifères calcaires prospéraient dans les régions extracôtières, alors que les assemblages à prédominance de foraminifères agglutinés se concentraient dans les écosystèmes proximaux plus complexes au sein de la Mer intérieure de l'Ouest.

Les régions d'étude ciblées par le programme GEM constituent des localités clés pour la compréhension de l'interaction paléo-océanographique entre la Mer boréale et la Mer intérieure de l'Ouest, où des voies étroites étaient périodiquement fermées lors d'épisodes de soulèvement tectonique, ce qui a eu un effet sur les configurations de circulation, la salinité et, en bout de route, les assemblages biotiques. La recherche planifiée dans le cadre du programme GEM mènera à une meilleure compréhension des contrôles paléogéographiques sur les voies de migration de la faune dans le Nord ainsi que de la chimie des océans qui ont une influence sur la Mer intérieure de l'Ouest, qui, à certains moments, s'étendait à la partie centrale de l'Amérique du Nord sur une distance de 7000 km, depuis la Mer Téthys jusqu'à la région polaire.
GEOSCAN ID247874