GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRaised gravel beaches as proxy indicators of past sea-ice and wave conditions, Lowther Island, Canadian Arctic Archipelago
AuteurSt-Hilaire-Gravel, D; Bell, T J; Forbes, D L
SourceArctic vol. 63, no. 2, 2010 p. 213-226, https://doi.org/10.14430/arctic976
Année2010
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20090112
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.14430/arctic976
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC68E/10; 68E/07NW
Lat/Long OENS-97.6667 -97.0000 74.7500 74.4167
Sujetsplages soulevées; milieu côtièr; études côtières; littoraux; variations du littoral; antecedents de sedimentation; antecedents glaciaires; climat; climat arctique; glace marine; graviers
Illustrationsphotographs; location maps; graphs; plots; tables
ProgrammeRenforcement de la résilience des communautées canadiennes face aux changements climatiques, Géosciences de changements climatiques
RésuméCette étude cherche à déterminer si les plages de graviers soulevées présentes sur les côtes émergentes de l'archipel Arctique canadien renferment des informations sur les conditions passées de glace de mer et d'intensité des vagues. Nous émettons l'hypothèse que les périodes de réduction de la glace de mer (plus d'eau libre) exposent les rivages à une plus grande énergie des vagues et pour une plus longue durée conduisant à des crêtes de plage mieux développées. Les données récoltées sur les plages soulevées de l'île Lowther révèlent les tendances suivantes : a) de hautes et larges barrières de gravier comprenant une ou plusieurs crêtes et associées à des lagunes profondes caractérisent le rivage moderne et les plus récents rivages anciens; b) de petites crêtes étroites et discontinues composées de graviers mal triés sont présentes entre 1,0 et 7,5 m d'altitude, avec une exception entre 4,5 et 5,0 m d'altitude; c) entre 7,5 et 11 m d'altitude, la morphologie côtière est similaire à ce que l'on retrouve sur le rivage moderne et les plus récents rivages anciens; d) la section comprise entre 11 et 30 m d'altitude est caractérisée par un faible nombre de crêtes et de terrasses de bas relief. Ce modèle suggère des périodes de plus grande énergie des vagues entre 500 années 14C BP et l'actuel (530 cal. BP; Unité A), lors d'un court intervalle entre 1750 et 1600 années 14C BP (1750-1450 cal. BP; Unité B?), et entre 2900 et 2300 années 14C BP (3030-2340 cal. BP; Unité C). Les Unités B et D sont interprétées comme étant des périodes où les conditions de glace étaient plus prononcées et où l'énergie des vagues était restreinte entre 2300 et 500 années 14C BP (2340-530 cal. BP) et entre un minimum de 5750 et 2900 années 14C BP (6540-3030 cal. BP). Les divergences dans l'histoire régionale de la glace de mer avec les interprétations publiées antérieurement peuvent refléter la nature locale de la morphologie côtière, signifiant que la présence d'étendues d'eau libre à l'est et l'ouest de l'île Lowther ne peut pas être extrapolée à l'échelle régionale. La morphologie des plages soulevées montre des variations distinctes à travers le temps et fournit une fenêtre alternative sur l'histoire de l'étendue de la glace de mer dans le détroit de Barrow.
GEOSCAN ID247527