GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe utility of potential field enhancements for remote predictive mapping
AuteurPilkington, M; Keating, P B
SourceCanadian Journal of Remote Sensing vol. 35, Suppl. 1, 2009 p. S1-S11, https://doi.org/10.5589/m09-021
Année2009
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20090029
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.5589/m09-021
Mediapapier; en ligne; numérique
Sujetstélédétection; champ de la pesanteur; champ magnétique; techniques de cartographie; cartographie par ordinateur; géophysique
Illustrationsprofiles; images; tables
ProgrammeGEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux - la composante GEM minéraux, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméLes données de champs de potentiel (gravimétrie et magnétisme) sont des éléments importants des approches à la cartographie géologique basée sur l'interprétation de données géophysiques. Des informations géologiques et structurales peuvent être extraites de l'amplitude et des orientations des anomalies gravimétriques et magnétiques. Afin d'aider l'interprétation, des rehaussements de données sont couramment utilisés, ceux-ci transforment les données originales en de nouvelles variables qui mettent l'emphase, ou suppriment certaines composantes spécifiques, ce qui résulte en une représentation plus facile à interpréter. Le nombre de rehaussements développés augmente rapidement ce qui soulève la question : sont-ils utiles et efficaces? En se basant sur la modélisation, des arguments théoriques, et des exemples de données réelles nous évaluons douze types de rehaussements en fonction de leur efficacité. Quatre des douze sont redondants, donnant des résultats presque identiques lorque utilisés de façon qualitative pour localiser les contacts des sources magnétiques, ou de manière équivalente, des contacts géologiques. Deux autres fournissent des niveaux similaires de détails si bien que ces deux types ne sont pas nécessaires. Deux autres types sont sensibles au bruit dans les données, ce qui entraine une perte dans la continuité de la localisation des contacts cartographiés. Un des rehaussements produit des contacts superflus et faux qui peuvent compliquer la cartographie, particulièrement dans les régions où la distribution des sources est complexes. Lorsque les rehaussements sont utilisés pour produire des images pour une cartographie qualitative, seule deux de ceux qui sont potentiellement utiles fournissent de l'information indépendante.
GEOSCAN ID247326