GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreViscosity of the asthenosphere from glacial isostatic adjustment and subduction dynamics at the northern Cascadia subduction zone, British Columbia, Canada
AuteurJames, T S; Gowan, E J; Wada, I; Wang, K
SourceJournal of Geophysical Research vol. 114, B04405, 2009, 13 pages, https://doi.org/10.1029/2008JB006077 (Accès ouvert)
Année2009
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20080407
ÉditeurWiley-Blackwell
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1029/2008JB006077
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92B; 92C; 92F; 92K
Lat/Long OENS-127.0000 -122.0000 51.0000 48.0000
SujetsPléistocène; relèvement isostatique; isostasie; changements du niveau de la mer; variations du niveau de la mer; niveaux paléomers; épaisseurs des glaces; glace; épaisseur de la glace; viscosité; manteau terrestre; Zone de subduction de Cascadia ; géophysique; géologie marine; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps; plots; cross-sections
ProgrammeRenforcer la résilience face aux changements climatiques
Diffusé2009 04 15
Résumé(non publié)
Les courbes eustatiques du tardiglaciaire dans l'avant-arc de la zone de subduction de Cascadia, dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique, révèlent que le réajustement glacio-isostatique a été rapide au moment de l'effondrement de l'Inlandsis de la Cordillère au Pléistocène supérieur. La modélisation du réajustement glacio-isostatique montre une bonne correspondance entre le modèle et les observations pour un large éventail d'épaisseurs asthénosphériques si on utilise des viscosités pour l'asthénosphère passant de 3 x 1018 Pa s pour une asthénosphère mince (140 km) à 1019 Pa s pour une asthénosphère de 220 km d'épaisseur et atteignant 4 x 1019 Pa s pour une asthénosphère épaisse (380 km). Les valeurs de la viscosité utilisées dans le modèle sont en grande partie conséquentes avec celles du manteau océanique sous la plaque Juan de Fuca en subduction. Les valeurs effectives de la viscosité du manteau supérieur résultant de la tectonique (subduction) ont été calculées en ayant recours aux taux de déformation et aux températures d'un modèle géodynamique de la zone de subduction de Cascadia, ainsi qu'à une rhéologie d'olivine humide en loi puissance. Les valeurs effectives de la viscosité s'accordent bien avec celles du modèle de réajustement glacio-isostatique égales ou inférieures à 1019 Pa s, ce qui correspond à une asthénosphère de 100 à 200 km d'épaisseur. Certains des modèles du cycle des tremblements de terre associés à des mégacharriages le long de zones de subduction juvéniles devront être modifiés car ils ont recours à des valeurs de la viscosité asthénosphérique du manteau océanique qui sont supérieures à 1019 Pa s. L'une des conséquences de la réduction des valeurs de la viscosité de l'asthénosphère océanique réside dans la possibilité d'invoquer un important glissement en profondeur le long de la surface de subduction après un grand tremblement de terre pour expliquer le rapide soulèvement postséismique observé à la suite d'un tel événement. Les mouvements verticaux de la croûte prévus par les modèles de réajustement glacio-isostatique qui ont actuellement cours se déroulent à des vitesses de quelques dixièmes de millimètre par année, ce qui concorde avec les analyses antérieures.
GEOSCAN ID225919