GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSea-level change and paleogeographics reconstructions, southern Vancouver Island, British Columbia, Canada
AuteurJames, T; Gowan, E J; Hutchinson, I; Clague, J J; Barrie, J V; Conway, K W
SourceQuaternary Science Reviews vol. 28, 2009 p. 1200-1216, https://doi.org/10.1016/j.quascirev.2008.12.022
Année2009
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20080257
ÉditeurElsevier BV
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.quascirev.2008.12.022
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92B/05; 92B/06; 92B/11; 92B/12; 92B/13; 92B/14
Lat/Long OENS-123.6667 -123.3333 48.8333 48.3333
Sujetschangements du niveau de la mer; variations du niveau de la mer; niveaux paléomers; paléoenvironnement; paléogéographie; évolution postglaciaire; datations au radiocarbone; datation au radiocarbone; géochronologie; géologie marine; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps; graphs; tables; plots
ProgrammeRenforcer la résilience face aux changements climatiques
Résumé(non publié)
Dans la région de Victoria, dans le sud de l'île de Vancouver (Colombie-Britannique), les résultats nouveaux ou inédits de 48 datations au radiocarbone permettent de définir un cadre pour les variations du niveau de la mer lors de la déglaciation et au cours de la période post-glaciaire. Une chute rapide du niveau de la mer s'est produite depuis le haut niveau atteint avant 14 000 cal BP (12 000 années radiocarbone BP) à une altitude de +75 m jusqu'à un niveau inférieur à celui d'aujourd'hui avant 13 200 cal BP (11 400 BP). Les observations directes permettent seulement d'établir que le bas niveau se situe sous -11 m et au-dessus de -40 m. Une analyse de la dépression isostatique de la croûte ayant recours à des facteurs exponentiels de décroissance adaptés à la zone de subduction de Cascadia permet de situer le bas niveau à -30 ± 5 m à 11 500 cal BP (10 000 BP). Lorsque l'on compare la courbe de bas niveau déduite pour la région de Victoria à la courbe de variation du niveau de la mer qui avait été produite plus tôt pour la région centrale du détroit de Georgia au nord-est, on constate l'existence d'une dépression isostatique différentielle qui rend compte adéquatement de la réponse crustale attendue entre ces deux régions. Des amplitudes beaucoup plus grandes ou plus faibles du bas niveau marin sont exclues parce qu'elles produiraient une réponse crustale différentielle que l'on ne pourrait expliquer en fonction de nos connaissances de l'évolution de la surcharge dans la région ou de l'importance du déplacement différentiel selon la verticale que l'activité tectonique aurait pu induire. Les caractéristiques morphologiques et les éléments du fond marin qui avaient mené à croire que le bas niveau se situait de -50 à -60 m sont réévalués. Les variations du niveau de la mer ont joué sans aucun doute un rôle dans la formation de certains de ces éléments, comme des flèches littorales submergées, une discordance régionale entre les dépôts glaciomarins et les dépôts postglaciaires, ainsi que des dépôts de débordement de banc, mais tous ces éléments peuvent être expliqués par un bas niveau de -30 ± 5 m et ne requièrent pas une régression plus profonde. Des reconstitutions paléogéographiques rendent compte de l'évolution du paysage subaérien, à l'air libre ou submergé, lors depuis la période de haut niveau jusqu'au milieu de l'Holocène, au moment où le niveau de la mer est revenu près de la position qu'il occupe aujourd'hui. Dans l'est du détroit Juan de Fuca, des bancs aujourd'hui submergés émergeaient lors de la période de bas niveau. Le détroit Haro et le passage Boundary, qui séparent l'île de Vancouver et les îles Gulf des îles San Juan, sont demeurés submergés et aucun pont terrestre ne s'est formé entre l'île de Vancouver et le continent nord-américain. Dans la région de Victoria, la vitesse actuelle de soulèvement de la croûte est d'environ 0,12 mm/a. La faible vitesse de soulèvement postglaciaire est le résultat de la faible viscosité du manteau dans cette région tectoniquement active.
GEOSCAN ID225542