GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreHolocene coastal reconstruction, Naikoon peninsula, Queen Charlotte Islands, British Columbia
TéléchargerTéléchargements
AuteurWolfe, S A; Walker, I J; Huntley, D J
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2008-12, 2008, 18 pages, https://doi.org/10.4095/225498 (Accès ouvert)
Année2008
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/225498
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf (Adobe Acrobat Reader)
ProvinceColombie-Britannique
SNRC103G/13; 103J/04
Lat/Long OENS-132.0000 -131.6667 54.2167 53.8333
SujetsHolocène; milieu côtièr; études côtières; érosion côtière; littoraux; variations du littoral; sedimentation; milieu sédimentaire; transport des sediments; datations au radiocarbone; datation au radiocarbone; régressions; évolution postglaciaire; changements du niveau de la mer; variations du niveau de la mer; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géologie marine; géochronologie; Nature et environnement; Cénozoïque
Illustrationslocation maps; photographs; tables; digital elevation models
ProgrammeProgramme sur les impacts et l'adaptation liés aux changements climatiques
ProgrammeCRSNG Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Diffusé2008 06 12
RésuméLe paysage côtier holocène de la partie nord-est de l'île Graham, en Colombie-Britannique, a été reconstitué pour la période d'environ 9,5 ka jusqu'au présent d'après la géologie de surface et la cartographie géomorphologique, à l'aide de méthodes de détection et de télémétrie par la lumière, de photographies aériennes à haute résolution et de vérifi cations au sol, et par la datation des dépôts côtiers par des méthodes optiques et au radiocarbone. Six phases d'évolution ont été défi nies pour l'Holocène. Un littoral formé principalement par érosion, présentant à l'origine des rivages et des embouchures de cours d'eau donnant contre des escarpements, a évolué vers un littoral caractérisé par une sédimentation croissante et comportant des terrasses marines soulevées, un réseau de flèches littorales allongées vers le nord et des réseaux progradants d'avant-dunes et de crêtes de plage de faible altitude. La zone côtière actuelle présente un rivage en érosion à l'avant d'avant-dunes et de dunes paraboliques qui migrent vers l'intérieur des terres, ainsi que, par endroits, des escarpements érodés.

Les reconstitutions du littoral indiquent qu'un haut niveau marin holocène d'environ 15,5 m au-dessus du niveau moyen de la mer, prévalait il y a environ 9,5 ka. Déjà il y a 5 ka, une baie profonde qui jouait le rôle de bassin de sédimentation s'était formée par suite du fusionnement de la colline Tow au continent, ce qui a ensuite provoqué une progradation rapide de la plage North. Depuis environ 2,7 ka, il y a progradation rapide, voire même accélérée, des crêtes de plage et des avant-dunes et prolongement du réseau de la flèche Rose. Pendant cette période, l'érosion du rivage de la « plage East » a fait disparaître les vestiges de rivages antérieurs et d'entités géomorphologiques plus anciennes. Le transport des sédiments littoraux le long des plages North et East s'est combiné à une activité éolienne marquée. À l'ouest de la colline Tow, des indices géoarchéologiques remontant à environ 3,1 ka au sommet d'un haut promontoire d'un escarpement, donnent à penser que les Haïdas ont occupé le site à cette époque. Il y a également eu progradation de la plage le long de cette partie du littoral depuis 3,0 ka, et la pointe Yakan s'est fusionnée au continent il y a environ 1,2 ka.
GEOSCAN ID225498