GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreProcesses that initiate turbidity currents and their influence on turbidites: A marine geology perspective
AuteurPiper, D J W; Normark, W R
SourceJournal of Sedimentary Research vol. 79, no. 6, 2009 p. 347-362, https://doi.org/10.2110/jsr.2009.046
Année2009
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20080217
ÉditeurSociety for Sedimentary Geology
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.2110/jsr.2009.046
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Sujetsturbidite; turbidites; courants de turbidite; sédimentation turbiditique; structures flui dales; milieu sédimentaire; glissements de pentes; sédimentologie; géologie marine
Illustrationsgraphs; location maps; flow charts
ProgrammeAléas géologiques et contraintes à la mise en valeur des ressources extracôtières, Géosciences à l'appui de la gestion des océans
Diffusé2009 06 05
Résumé(non publié)
La présente étude fournit une comparaison des mécanismes d'amorce des turbidites du Quaternaire récent sur les marges de l'Est du Canada et de l'Ouest des États-Unis. Plusieurs études locales réalisées dans ces deux régions ont mené à la proposition de mécanismes d'amorce pour les courants de turbidité en se fondant soit sur un nombre limité de données en temps réel sur des coulées historiques, soit sur des extrapolations fondées sur l'âge et les caractéristiques contemporaines de coulées bien étudiées ayant trait à la paléogéographie, à l'érosion et à la sédimentation. Dans ces deux régions, on reconnaît trois principaux processus d'amorce : transformation de sédiments de rupture, écoulement hyperpycnal d'eau de rivière ou d'eau de fonte de marge glaciaire et remise en suspension des sédiments de la plate-forme continentale externe par des processus océanographiques. La plupart des écoulements très concentrés sont le produit d'un apport hyperpycnal d'une charge de fond hyperconcentrée, ou de la rupture par liquéfaction de sédiments grossiers. Ils tendent à déposer leurs matériaux dans des conduits du talus et sur des pentes de <0,5º à la base du talus ou sur la partie intermédiaire du cône sous-marin. Les écoulements très turbulents provenant de la transformation de ruptures rétrogressives et de courants d'ignition déclenchés par des processus océanographiques tendent à cannibaliser ces dépôts proximaux et à déposer leurs matériaux sur des surfaces à plus faible gradient sur la plaine du bassin. Les mécanismes d'amorce exercent un fort contrôle sur la durée des courants de turbidité. Dans la plupart des bassins, il existe un mécanisme complexe de rétroaction entre les différents mécanismes d'amorce des courants de turbidité et la morphologie des talus associés. Par conséquent, il n'existe pas de relation simple entre le mécanisme d'amorce et le type de dépôt.
GEOSCAN ID225461