GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreWindsor Group (Late Mississippian) stratigraphy, Magdalen Islands, Quebec: a rare eastern Canadian record of late Visean basaltic volcanism
AuteurGiles, P S
SourceAtlantic Geology vol. 44, 2008 p. 167-185, https://doi.org/10.4138/5932 (Accès ouvert)
Année2008
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20080056
ÉditeurAtlantic Geology
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4138/5932
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC11M/08; 11N/05; 11N/11; 11N/12
Lat/Long OENS-62.0833 -61.3333 47.6667 47.1667
Sujetsroches ignées; roches volcaniques; basaltes; pyroclastiques; volcanisme; Viséen; roches sédimentaires; carbonates; sédiments marins; gypse; calcaires; silstones; dolomies; biostratigraphie; lithostratigraphie; Groupe de Windsor ; Groupe de Codroy ; Groupe de Mabou ; Formation d'Havre Aux Maisons ; Formation de Cap Aux Meules ; Bassin Aux Huitres Formation; stratigraphie; tectonique; Paléozoïque; Mississippien
Illustrationslocation maps; stratigraphic sections; photographs; stratigraphic correlations
ProgrammeSécurité de l'approvisionnement énergétique du Canada
Diffusé2009 01 13
Résumé(non publié)
L'archipel des îles de la Madeleine constitue le seul emplacement dans le Centre-Nord du golfe du Saint-Laurent où des affleurements en surface du groupe de Windsor, intervalle de référence marin déterminant du Mississippien (Viséen) à l'intérieur de l'épaisse couche de remplissage du Dévonien tardif-Permien précoce du bassin des Maritimes, permettent une comparaison stratigraphique avec le groupe type de Windsor et le groupe corrélatif de Codroy de l'Ouest de Terre-Neuve. La présence de roches volcaniques associées à des couches rouges à grains fins, des évaporites et des roches carbonatées marines plus typiques à l'échelle régionale rendent cette succession locale du groupe de Windsor unique dans l'Est du Canada. Les roches volcaniques, notamment des basaltes vésiculaires et amygdaloïdes accompagnés d'une quantité modeste de roches pyroclastiques, sont interstratifiées avec de la siltite, du calcaire et du gypse de la partie médiane du groupe de Windsor dans des affleurements en surface remontant à l'Asbien tardif. Des séquences sédimentaires similaires de niveaux supérieurs du groupe de Windsor, rattachées biostratigraphiquement au Brigantien et de façon discutable aux sous-étages les plus précoces du Pendleien, sont dépourvues de roches volcaniques connexes (île Boudreau) ou se trouvent en contact tectonique avec des successions de roches volcaniques de la section médiane du groupe de Windsor (île d'Entrée). On abandonne dans les présentes la Formation de Cap au Diable, créée à titre d'unité lithologique à prédominance de roches volcaniques de la tranche supérieure du groupe de Windsor dans les îles de la Madeleine. Les dépôts épais de sel dépourvus de roches carbonatées intercalées, sous-jacents, qu'on suppose avoir pénétré diapiriquement les strates médianes et supérieures du groupe de Windsor, représenteraient le produit du premier cycle important de sédimentation marine mississippienne dans la région. La succession du groupe de Windsor et des îles de la Madeleine a, mis à part sa composante volcanique unique à l'échelle régionale, un caractère général très comparable à celle du Centre-Sud et de l'Est de la Nouvelle-Écosse. Ce vestige tectoniquement démembré d'une succession apparemment complète contraste avec les roches d'âge semblable dans le Sud-Est du Nouveau-Brunswick et le Nord-Ouest de la Nouvelle-Écosse d'où sont absents les membres carbonatés marins de la partie supérieure du groupe de Windsor et qui renferment seulement un nombre limité de bandes carbonatées marines de la partie médiane du groupe de Windsor.
GEOSCAN ID225098