GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreIntraplate seismicity of a recently deglaciated shield terrane: a case study from northern Ontario, Canada
AuteurMa, S; Eaton, D W; Adams, J
SourceBulletin of the Seismological Society of America, 2008 p. 2828-2848, https://doi.org/10.1785/0120080134
Année2008
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20070590
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1785/0120080134
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatshtml; pdf (Adobe® Reader®)
ProvinceOntario; Manitoba
SNRC31L; 31M; 32D; 32E; 32L; 32M; 33D; 33E; 33L; 33M; 34D; 41I; 41J; 41K; 41L; 41M; 41N; 41O; 41P; 42; 43; 44A; 44B; 44C; 44D; 52; 53; 54A; 54B; 54C; 54D; 62A; 62H; 62I; 62P; 63A; 63H; 63I; 63P; 64A
Lat/Long OENS-98.0000 -79.0000 57.0000 46.0000
Sujetsséismologie; sismicité; secousses séismiques; études séismiques; catalogues des tremblements de terre; foyers des séismes; antécédents géologiques; antecedents glaciaires; déglaciation; ondes sismiques; etudes des ondes de surface; ondes P; risque de tremblement de terre; activités minières; vitesse des ondes sismiques; Archéen; terrains; manteau terrestre; rhéologie; contrôles structuraux; caractéristiques structurales; failles; failles, chevauchement; isostasie; relèvement isostatique; Bouclier Canadien; Province de Superioir ; géophysique; tectonique; Précambrien
Illustrationssketch maps; histograms; models; spectra; tables; focal mechanisms
ProgrammeService d'information sur les dangers naturels au Canada
ProgrammeCRSNG Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
LiensSupplementary Data - Données supplémentaires
Résumé(non publié)
L'économie du nord de l'Ontario est fortement dépendante de l'industrie minière et par conséquent, les connaissances sismiques précises sont essentielles à une conception sécuritaire, aux opérations minières et aux autres installations critiques qui incluent la proposition d'un entrepôt souterrain pour le stockage des déchets nucléaires. Dans cette étude, nous avons analysé 537 tremblements de terre répertoriés qui se sont produits entre 1980 et 2006. La séismicité est principalement concentrée dans les terrains archéens d'haute altitude du nord-ouest du Lac Supérieur et dans les régions de la baie James et de Kapuskasing. Nous avons analysé les formes d'onde afin de déterminer la profondeur focale de 331 événements enregistrés en utilisant la méthode de modélisation de phase de profondeur (MMPP) couplée à des analyses d'ondes d'amplitude relative. La plupart des événements sont peu profonds (<6 km) et concentrés dans des zones relativement élevées (>300 m) toutefois, dans la partie est, cette tendance se brise et certains séismes plus profonds (>12 km) sont observés. Au moyen d'une technique de compteur d'événement, nous démontrons que des amas spatiaux de séismicité peuvent être délimités et sont statistiquement reliés aux niveaux de séismicité environnants. Un amas actif est situé à l'intérieur de la baie James où la profondeur focale se situe entre quelques kilomètres à plus de 20 km. Un autre amas près de Kapuskasing contient des événements profonds et pourrait suivre une série de points chauds qui traverse l'ouest du Québec. Près de Dryden, un essaim de secousses peu profondes (~1 km) concentré dans une région de 1 km × 1 km débuta en mai 2002, diminua et recommença en février 2003. De petits événements peu profonds causés par les activités minières sont communs près de Sudbury; centre mondial de l'exploitation du nickel. Le patron général de séismicité semble correspondre aux anomalies des ondes primaires du manteau supérieur cependant, il ne semble pas dépendre de la surcharge de glace lors du dernier maximum glaciaire. Ceci suppose que les variations latérales de la rhéologie du manteau peuvent jouer un rôle important dans le contrôle de la séismicité interplaque dans les zones de boucliers.
GEOSCAN ID224880