GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreImpact of anthropogenic subsidence on relative sea-level rise in the Fraser River delta
AuteurMazzotti, S; Lambert, A; Van der Kooij, M; Mainville, A
SourceGeology vol. 37, no. 9, 2009 p. 771-774, https://doi.org/10.1130/G25640A.1
Année2009
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20070553
ÉditeurGeological Society of America
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1130/G25640A.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92G/02; 92G/03
Lat/Long OENS-123.2000 -122.9167 49.8500 49.0000
Sujetsdeltas; sédiments deltaïques; dépôt deltaïque; changements du niveau de la mer; variations du niveau de la mer; niveaux paléomers; inondations; potentiel d'inondation; érosion; géologie marine; sédimentologie
Illustrationslocation maps; plots
ProgrammeRenforcer la résilience face aux changements climatiques
Diffusé2009 09 01
Résumé(non publié)
La subsidence est une cause commune d'amplification de la hausse relative du niveau de la mer, d'inondation et d'érosion dans les milieux côtiers. Plus particulièrement, la subsidence liée à la consolidation des sédiments peut jouer un rôle important dans la hausse relative du niveau de la mer dans les vastes deltas. Nous utilisons une combinaison de données InSar (radar interférométrique à synthèse d'ouverture), GPS et de nivellement pour cartographier le déplacement vertical absolu de la surface terrestre dans le delta du fleuve Fraser, dans l'Ouest du Canada. Nous montrons que la consolidation primaire des sédiments peu profonds de l'Holocène constitue la principale cause de la lente subsidence (de -1 à -2 mm/a) qui touche les basses terres du delta. En outre, des secteurs du delta subissent une subsidence plus prononcée de source anthropique. Les taux de subsidence rapide (de -3 à -8 mm/a) sont associés à de récentes charges artificielles et affichent une décroissance exponentielle de premier ordre avec une constance de temps d'environ 20 ans, ce qui est en accord avec la théorie de la consolidation. En supposant des hypothèses d'une hausse de 30 cm ou de 100 cm du niveau de la mer d'ici la fin du XXIe siècle, la subsidence naturelle accroîtra la hausse relative du niveau de la mer dans les basses terres holocènes du Fraser d'environ 50%, suivant la première hypothèse, ou d'environ 15%, suivant la seconde. La subsidence anthropogénique fera augmenter le niveau de la mer relatif d'environ 1230%, suivant la première hypothèse, ou d'environ 40%, suivant la seconde, ce qui se traduira par une hausse potentielle du niveau de la mer aussi élevée que de 1 à 2 m. Dans les milieux deltaïques, lacustres et alluviaux, la consolidation anthropogénique des sédiments peut entraîner une amplification importante de la hausse du niveau de la mer relatif et de fortes variations spatiales de celle-ci, ce qui nécessitera une prise en compte de ce phénomène dans la planification locale.
GEOSCAN ID224814