GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGroundwater nitrate concentrations evolution under various climate change scenarios for Prince Edward Island, Canada
AuteurVigneault, H V; Ballard, J M B; Lefebvre, R L; Paradis, D P; Savard, M M S; Somers, G H S
SourceProceedings of the 60th Annual Canadian Geotechnical Society (CGS) and 8th Joint Canadian National Chapter of the International Association of Hydrogeologists (IAH-CNC) Groundwater Specialty Conference; 2007 p. 219-226
Année2007
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20070293
RéunionOttawaGeo2007: 60th Annual Canadian Geotechnical Society (CGS) and 8th Joint Canadian National Chapter of the International Association of Hydrogeologists (IAH-CNC) Groundwater Specialty Conference; Ottawa; CA; Octobre 21-24, 2007
Documentlivre
Lang.anglais
MediaCD-ROM; numérique
ProvinceÎle-du-Prince-Édouard
SNRC11L; 21I/08; 21I/09; 21I/16; 21P/01
Lat/Long OENS-64.5000 -62.0000 47.2500 45.8333
Sujetseau souterraine; écoulement de la nappe d'eau souterraine; pollution de l'eau souterraine; ressources en eau souterraine; régimes des eaux souterraines; nitrate; pollution; sols; géochimie du sol; études pédologiques; bassins versants; agriculture; changement climatique; hydrogéologie; pédologie; géologie de l'environnement; Nature et environnement
Illustrationssketch maps; tables; models; histograms
RésuméLes nitrates (N-NO3) dans l'eau souterraine constituent un problème apparemment relié aux pratiques agricoles à l'Îledu-Prince-Édouard. Afin de prédire l'évolution des concentrations en nitrate induite par les changements climatiques, un modèle d'infiltration quasi 2-D et un modèle numérique d'écoulement et de transport des nitrates en 3-D pour l'île ont été développés. Après calage, les résultats montrent qu'en 2050 les concentrations augmentent de 11% lorsque la charge de fertilisant et la recharge actuelles sont appliquées. En tenant compte du changement climatique, la recharge diminue et les concentrations en nitrate augmentent de 11 à 17%, ou de 25 à 32% lorsqu'une adaptation dans les pratiques agricoles est considérée.
GEOSCAN ID224327